Aller au contenu principal

CAROUX, cuvée 2015

Soumis par Carbonnelle Guy le mer, 15/07/2015 - 00:00

Il a proposé le séjour aux jeunes motivés et curieux de découvrir la falaise et ses longues voies dans un site très proche de la montagne. Le Centre Routier Alpin apportait son expérience de ce genre de camp et ses connaissances des lieux.
Quelques réunions et discussions plus tard, ce sont cinq jeunes d’Itinéraire, onze grimpeurs du CRA, trois intendants (grimpeurs) et quatre moniteurs qui embarquaient dans les véhicules pour douze heures de route. Les deux groupes du départ avaient déjà fusionné à l’arrivée. Celle-ci ressemble fort à une fourmilière. C’est le regard quelque peu dépassé de Benoit qui me confirme que le CRA au Caroux, c’est une aventure bien rodée : l’intendance prend possession de la cuisine et dépendance, range les provisions et se lance dans la préparation de repas qui sera prêt quarante minutes plus tard. Les jeunes débarques le matériel de camp, les provisions, leurs bagages et s’installent dans les chambrées. Nicolas et Diego, nos deux responsables de camp, distribuent le matériel personnel de cordée : casque, perso, mousquetons, anneau de cordelle, descendeur…Je souris au regard interrogateur de certains qui n’ont jamais été en falaise (actuellement, on dit SNE : site naturel d’escalade). La journée se termine par un briefing général où chacun se présente et où l’on détermine les grandes lignes des objectifs du camp.
Ce qui fait partie intégrante de l’esprit du CRA, c’est l’acceptation de l’autre. Ce qui nous réunit, c’est l’escalade. Alors, peu importe les différents milieux sociaux, les différences d’âges et donc de maturités, les résultats scolaires ou réussite sociale…c’est l’escalade qui sera le facteur commun de toutes ces individualités.
Au camp, l’escalade commence avec le déjeuner et le « service table ». Ensuite, le « service matériel » pour que chaque cordée soit équipée pour son atelier ou l’objectif du jour. Et chaque jour, les partenaires de cordée changent en fonction des ateliers, des voies, des acquis…De retour, il y a le « service intendance » qui aide à la préparation du repas du soir. Le débriefing de la journée où chacun peut s’exprimer sur son expérience du jour (ce qui profite à bien d’autres très souvent). Nous terminons par les cordées et les objectifs de lendemain ce qui permet à tout le monde de se préparer mentalement et matériellement.
Ainsi va le camp qui, jour après jour, voit s’épanouir ces jeunes dans l’escalade. Mais pas seulement, l’énergie dans laquelle ils ont baigné résonnera bien longtemps encore…
En ces temps troublés de l’actualité, il y une phrase de Benoit qui m’est revenue. Lors du débriefing général, il a souligné l’ouverture d’esprit et le sens de l’accueil qu’il a trouvé au camp et qui a permis à la collaboration de réussir pleinement. Et de conclure par une phrase d’une stagiaire : « ce qui est super, c’est la confiance que vous nous faites, je n’ai jamais vécu cela. »
Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement toutes les personnes qui s’investissent au CRA et en particulier Diego Najarro et Nicolas Fostier pour leur implication tout au long de l’année.
*AMO : Aide en Milieu Ouvert. http://www.itineraires-amo.be

A l’initiative de Benoit Doucet, éducateur et moniteur de l’AMO* Itinéraire, nous avons mis sur pied une collaboration en vue du camp d’été.