Aller au contenu principal

Algérie Hoggar janvier 2003

Soumis par Lemoine René le 1 February 2003

Si effectivement il y a des troubles graves dans les environs d’Alger et dans la région des plateaux, le grand sud semble toujours avoir été calme. Depuis deux ans le tourisme reprend timidement à Djanet et Tamanrasset.

Nous sommes partis à treize, formant un groupe un peu hétéroclite il est vrai. 7 personnes souhaitent faire de l’escalade à des doses et des degrés de difficulté diverses, les autres souhaitent découvrir un pays fabuleux, en randonnant. La première partie s’est déroulée à une soixantaine de kilomètres au nord de Tamanrasset, dans le massif de l’Atakor, célèbre pour le plateau de l’Assekrem et sa vue sur les Tezoulag.

La seconde partie du voyage nous a permis de découvrir les paysages fabuleux des Tassilis. Pour cette seconde partie, nous avons bénéficié d’un beau soleil. L’altitude plus modérée, environ 800 m nous a permis de jouir de températures plus clémentes la nuit et de dormir à la belle étoile. Pour cette partie le programme a été le même pour tout le groupe et nous a permis de voir l’oued Tin Tarabin verdoyant, le sous-marin et ses gravures, ainsi que de magnifiques dunes de sables entremêlées de superbes clochetons gréseux.
Pendant que certains s’adonnaient au rudes joies de l’escalade dans les parois volcaniques (Tezoulag Nord et Sud, Saouinan, Aouknet), d’autres on goûté au joies de la randonnée (rando dans une guelta et ascension du Tahat, point culminant de la région). Durant cette première partie, relativement haut en altitude (plateau à 2200 m), nous avons eu des nuits froides (-5°C à –10 °C) et des journées tempérées (10 à 15 °C). Malheureusement le ciel était plutôt gris, et nous avons même eu quelques gouttes de pluie. Hé oui cela arrive en plein Sahara !

En transition, après nous être rafraîchis dans une guelta, qui selon certains serait la version locale du paradis terrestre; nous avons grimpé un jour dans l’oued Tandjet (au sud est de Tamanrasset), un peu au nord de Tahifet. Les grimpeurs ont gravis le Tarara et l’Ekenouen. Pendant que les randonneurs exploraient les paysages fabuleux des Tassilis. Pour cette seconde partie, nous avons bénéficié d’un beau soleil. L’altitude plus modérée, environ 800 m nous a permis de jouir de températures plus clémentes la nuit et de dormir à la belle étoile. Pour cette partie le programme a été le même pour tout le groupe et nous a permis de voir l’oued Tin Tarabin
Ce fabuleux voyage a été possible grâce à la bonne intendance de l’Agence Atakor de Tamanrasset.

Cette mini-expédition de reconnaissance au Hoggar, organisée par Monique Borlée a eu lieu du 19 janvier au 1er février 2003.
Un dossier (Sahara algérien) plus complet paraîtra plus tard dans Ardennes et Alpes.

René Lemoine

Comment tu vas en vacances en Algérie ? Tu n’as pas entendu la radio, il y a encore eu des massacres. Telle fut la réaction de la plupart de gens avant mon départ pour l’Algérie. Malheureusement

Tamanrasset