Aller au contenu principal

Notre graal, la neige!

Soumis par Armbruster Régine le sam, 24/03/2007 - 00:00

...un stage de ski de randonnée, avec neuf participants cette année. Le Mont Viso et le refuge Jervis étaient le but envisagé comme l’an passé, mais cette année la région manquait sérieusement de neige. Lambert, toujours optimiste, nous disait de ne pas nous inquiéter. La veille du départ il dévoilait son secret : nous allions partir pour la région de Ceillac au Queyras, la région la plus enneigée de France (relativement !). Nos guides Jean de Macar et Robi Boulard - guide sur place- y ont trouvé la « bonne neige » pour nous. Le premier lieu de rendez-vous était à Briançon le samedi soir : on y passait la première nuit dans le très agréable refuge du village de Terre Rouge. Le lendemain, après avoir acheté de quoi piqueniquer, nous partons vers Ceillac sous un soleil magnifique. Pour certains entre nous, c’était la première expérience du ski de randonnée hors piste, d’autres étaient « des vieux de la vieille ». Arrivés au « Pied du Mézelet », on s'équipe et on monte à 11h45. Il fait beau et chaud. On fait quelques remontées sur les pistes puis on commence les exercices hors piste. Le soir, avec nos sacs à dos, on remonte jusqu'en haut du tire-fesse, pour arriver directement à ski au refuge "La cîme". Marco, le deuxième moniteur nous rejoint au refuge le lundi, et toute l’équipe monte vers le col du Girardin (2700m). Il fait beaucoup plus froid que la veille. On monte jusqu'au lac St. Anne ; là on met les peaux de phoque. La montée est dure, il faut apprendre à utiliser le nouveau matériel et découvrir les nouvelles techniques. On arrive au col vers 13h. La descente est raide et impressionnante, mais la neige est bonne. On arrive vers 15h30 au refuge. Avant le repas du soir, nous avons un cours théorique sur l'utilisation de l'ARVA (appareil de recherche des victimes d'avalanches) où le chien du refuge plein de zèle, nous aide à retrouver l’appareil sous la neige.
Le mardi on part vers le Col de Tronchet (2661m). Il neige un peu, la montée, au début dans la forêt, ensuite en pleine pente avec un vent fort, est épuisante. Une partie du groupe part vers le sommet, l’autre partie économise ses forces et décide de les attendre derrière un rocher. Quand on se retrouve le soir au chaud dans le refuge, nous sommes bien contents de notre journée. Encore un jour dans la même région, cette fois-ci sous un ciel bleu : Le groupe se divise ; une partie chasse avec grand plaisir les pistes damées ou non damées, l’autre partie part le long du torrent vers le Col de Clausis.

Après ces quatre jours on quitte le Queyras, et on se retrouve dans la région du Montgenèvre près de la frontière entre la France et l’Italie. Sous un vent fort et glacial, les plus courageux d’entre nous montent avec Robi au Col des Trois Frères Mineurs (2586 m), les autres profitent des remontées et partent avec Jean vers le Col d'Alpet (2442 m) et puis hors piste en face au versant du Chenaillet. Les deux dernières nuits, nous logeons au village montagnard de Thures (1667 m) dans la « Valle di Susa » au Piémont/Italie dans un bel hôtel-refuge qui a été retapé jusqu’à la perfection. Robi nous amène au point de départ quelques km plus haut dans la vallée. On monte à travers tout, skis sur l'épaule, 250 m avant de rencontrer la neige à Chabaud vers 1950 m. Ensuite sur ski pour pique-niquer sur une neige profonde et croûteuse et entamer ensuite la dernière montée de cette semaine, la « Cima da Dormillouze » crête frontalière entre la France et l’Italie.

Les participants : Alain Herbosch, Babeth Surny, Colette Acheroy, Eddy Bynens, Jean-Luc Morelle, Jean-Paul Minet, Lambert Martin, Regine Armbruster, Stéphane Duhoux.

Nos guides: Jean de Macar, Marco et Robi Boulard.

Régine Armbruster

Le stage de ski de randonnée par la section Bruxelles-Brabant 2007 Du 17 au 24 mars. C’est la deuxième fois que la section du Brabant propose...