Aller au contenu principal

Glace éphémère 2 / 2

Soumis par Membre Cabbrabant le sam, 09/02/2008 - 00:00

......suspendu 700m au dessus du glacier, sur la tour centrale de Torres Del Paine, Patagonia, Chili. Mon anniversaire 2007 s’est passé dans une grande tente au camp de base du Fitz Roy. Et 2008?
Une belle approche sorbet sur skis, suivie par un gâteau de glace, mixte, couloir de neige et sommet en France. Mais la cerise c’était la bonne chandelle de glace bien bleue, solide et lisse comme un miroir qui m’a été offerte en tête… 30 m de glace en acier vertical où les vibrations de chaque piolet planté provoquent des petites voluptés.
La journée s’est terminée au Rifugio Jervis, avec la bonne nourriture Italienne, un bon feu de bois et du Génépi qui coulait comme de l’eau de source.

Si le rocher est notre terrain de prédilection, la glace, la neige et le mixte ne le sont pas… A plusieurs reprises pendant nos expés, l’eau solide nous a offert des petites frayeurs et des moments difficiles. Nos nombreuses heures passées à Freyr et nos apprentissages sur d’autres écoles et universités de rocher dans le monde ne nous ont jamais donné cette expérience.
Afin de mieux nous préparer pour nos prochaines expés, le Club Alpin Belge a proposé à l’équipe CAB-RCT un stage spécifique glace, neige, mixte, et la section du Brabant nous a proposé de venir nous joindre au Stage Cascade de glace du Brabant. Une bonne occasion d’effacer nos faiblesses pour nos prochaines aventures face à la banquise. Pour certaines choses il vaut mieux passer par les bancs de l’école avant de se retrouver en plein examen à l’université.

Les leçons ont vite commencé par quelques exercices pédagogiques pour appréhender les problèmes du planter de piolets, du placement de pieds et pour passer à une gestuelle plus évoluée. On retiendra surtout la rétroversion du bassin! Ensuite les prochains jours se résument à acquérir de l’expérience, donc grimper beaucoup : des longueurs, des séries, des relais, de la glace bien dure et bleue, de la glace fondante, de la glace pourrie, du mixte, du dry tooling, des couloirs de neige,… le tout sous l’oeil vigilant de notre guide Roby, dont on a beaucoup apprécié l’expérience et le bon esprit.

Les abalakov, relais dans la neige, et le sauvetage en crevasse ne sont plus de la théorie pêchée dans un livre mais bien des choses expérimentées. Un piolet ou un crampon bien ancré dans la glace et bien crocheté derrière un bout de rocher sont des situations vécues et testées. Cette expérience nous donnera plus de confiance et nous permettra lors de nos prochaines aventures de mieux avancer sur le terrain blanc. Ne pas oublier : il vaut mieux ne pas garder sa tête en dessous d’un stalactite quand on le teste au coup de piolet.

Sean

Un grand merci à nos guides : Jean, Roby, Davide, Marco, Juan Carlos et Sylvano ainsi qu’à Paola pour avoir soigné nos plaies et nos bosses, et bien sûr à Mattéo et à toute l’équipe du refuge.

Ont participé au stage : Catherine Souchon, Véronique Gaspard, Delphine D’Hoop, Menik Vynckier, Claude Obertin, François Promel, Arnaud Thille, Stéphane Focant, Yoann Hubert, Christian Fontaine, Benoît Calvi, Thomas Van Boeckel, Brieuc Noël de Burlin, Paul Metcalfe, Sylvestre Pouillard, Guillaume Rans, Tilio Rivoldini, Sean Villanueva, Nicolas Favresse, Olivier Favresse, Stéphane Hanssens, Edouard Deramee, Lambert Martin.

Une chandelle de glace. En 2006, j’ai fêté mon anniversaire dans un portaledge........