Aller au contenu principal

Tour du Queyras en Autonomie

Soumis par Germain Claire le 11 December 2008

... je décide donc à la mi-septembre de démarrer le tour du Queyras, le GR 58 + 58B = la variante vers le refuge Jervis et ce, en autonomie presque totale. L'idée initiale était de partir avec une amie qui, finalement et à mon grand regret, n'a pu m'accompagner.

Me voilà donc partie, bien décidée à marcher "as n'aise pépère", c'est la liberté absolue. J'ai fixé les étapes, sans vouloir les faire à tout prix, me disant que ce serait selon la forme et la météo. C'est bien la météo qui m'a contrainte de faire une halte au refuge des Fonds de Cervières. Les gardiens, "des sages", y offrent un accueil et une gastronomie remarquables, soucieux des petits détails qui font plaisir.

Ce tour, sans difficulté technique, est très bien balisé sauf… lorsqu'il neige toute la nuit et que les seules traces sont celles d'un paysan qui, aux premières heures du jour, est monté au col de Péas pour retrouver ses bêtes, affolées par 20 cm de neige. C'est mon chemin, je m'y engage. Après le col, vers midi, plus de neige et je retrouve le balisage. Dans l'ensemble j'ai rencontré peu de monde en cette période, les contacts sont d'autant meilleurs : une jeune bergère m'a longuement parlé de son métier, de ses 800 moutons dont une centaine de "dissidents" et de son isolement; l'accueil au Jervis toujours amical.

L'étape Jervis - Abriès accompagnée par deux randonneurs bourguignons très bavards; au refuge de Furfande, le repas du soir partagé dans la cuisine avec les gardiens. A chaque fois un réel plaisir. Je conseille de faire ce tour un petit peu plus tôt dans la saison. J'avais emporté un duvet assez léger car les nuits étaient bien froides pour la saison, un point à ne pas négliger !!! Que du bonheur tout au long du chemin. Dénivelée : + 6602 m, Distance +/-100km.

Claire DERAMEE

Fin de l'été, j'ai une furieuse envie d'être en montagne, sac au dos...