Aller au contenu principal

LA DIAGONALE DU ZANSKAR

Soumis par Deramée Edouard le lun, 15/09/2008 - 00:00

Il y a bien sûr des «expérimentés» et aussi quelques «nouveaux» Plusieurs y feront leur premier grand trek.
Bien vite tout le monde fait connaissance, la découverte du pays commence, nous sommes à Leh à 3500 m, notre acclimatation commence par trois jours de visites des palais et monastères environnants, sans oublier le premier jour du festival du Ladakh. Un déferlement des personnages, des couleurs, des musiques dans une ambiance des plus débonnaire. Le contact est direct, aimable et toujours souriant. Que de richesses culturelles sous nos yeux.

Enfin le départ du trek, assez facile au début, les montagnes les vallées se découvrent peu à peu. Il faut se laisser imprégner par les beautés et les contrastes du pays. Nous serons vite au dessus de 4000 m. Les villages et monastères se succèdent ici la vie publique et religieuse sont indissociables. Et quand la neige tombe un accueil chez l'habitant nous réconforte.
Sonam est un organisateur remarquable, il veille à tout, les «cook» sont inoubliables, la diversité et la qualité nous sont offert chaque jour.

Les journées se suivent, le trek est rude, les paysages rocailleux, nous comprenons l'immensité du pays. Les inévitables maux nous arrivent il s'ensuit une grande solidarité du groupe. Chaque franchissement de col sera garni selon la tradition de drapeaux à prières.

Les campements sont variés parfois plats et herbeux, parfois arides et rocailleux. Mais les conditions restent bonnes il faut à chaque bivouac, des places, de l'eau et un peu de pâturage car il y a les vingt trois chevaux du portage conduits par cinq muletiers.

C'est sous la pluie que nous revenons du monastère de Puktal, ensuite la neige toute la nuit, une tente cède sous le charge, la tente mess sauve les occupants. Le lendemain tout est trempé nous passons la journée au séchage et remise en ordre du matériel. Rien n'a altéré la bonne humeur du groupe et nous rattraperons le retard. En route il y a deux cols à passer, nous avons sous nos yeux les paysages grandioses de l'Himalaya des sommets de 5 et 6000 m sous la neige. Une nuit à 4800 m sur la neige couronne cette journée un peu dure. Je me dois, ici, de souligner la solidarité et la ténacité de nos compagnes. Ensemble elles ont surmontés toutes les difficultés.

Le retour est proche et les chemins deviennent moins «montagne», Sonam nous explique ses ressentiments lorsque nous passons par des villages abandonnés. En suivant la rivière Tsara nous arrivons à temps au rdv des voitures qui nous reprennent vers Leh.

Merci à Yves et Marthe, à Sonam et son équipe

Edouard DERAMEE

C'est Yves qui nous propose la diagonale du Zanskar, ce grand trek au Ladakh, soit 22 jours de marche entre 4000 et 5300 m. Un superbe programme qui a séduit 12 participants