Aller au contenu principal

Jean-Philippe Spriet

Soumis par Brouwer Marcel le lun, 07/04/2003 - 00:00

Nous nous parlions peu car il était très concentré sur son entraînement qu’il voulait intensif.
C’est en automne 2001 que nous avons vraiment fait connaissance sous le ciel bleu de la Jordanie, escaladant des rochers faciles sur les hauteurs de Pétra, au bivouac dans le désert, encordés dans le « Bal des Chameaux ».
Sigrid a eu le courage d’évoquer elle-même la personnalité de son compagnon, par le texte et les photos qui suivent.
Au nom de la section, je voudrais faire part de notre émotion et de notre tristesse, et présenter nos condoléances aux parents de Jean-Philippe et à sa famille, et assurer Sigrid de la chaleur de notre amitié.
Marcel

Nous ne verrons plus Jean-Philippe le jeudi soir à New-Rock.
Le lundi 7 avril 2003 la neige du Gletcherhornfirn (en Suisse) s'est effondrée sous ses skis et il a chuté dans une crevasse.

Il était en deuxième candidature polytechnique lorsqu’il a commencé l’escalade à l’ULB-sport avec Jean Torck, qui devint par la suite un super bon copain. Celui-ci lui apprit toutes les techniques de base depuis le nœud en 8 jusqu’aux manœuvres de corde et ce fut le début des sorties en falaise avec le groupe de l’ULB-sport en Bourgogne et à Fontainebleau.
Petit à petit, son désir de faire de la montagne l’a mené à l’UCPA à la Bérarde où il a fait plusieurs stages d’alpinisme. Avec assiduité Jean-Philippe s'entraînait, passant de longues soirées à la salle d'escalade, avec son complice Yves, s'exerçant à gravir, mais aussi à descendre en varappe, des voies de plus en plus difficiles.

En 99, il a réalisé le grand projet de passer 6 semaines dans les montagnes de Bolivie avec Jean et Olivier. Parallèlement, il adorait le vélo avec lequel il a fait le chemin de Compostelle et fréquenté tous les pays de l’est, sans oublier les « petites » randos de 160 bornes...

Peu après, je suis entrée dans sa vie. J’ai du me battre pour me faire une place entre son vélo et sa montagne. On le surnommait « l’Ours » et il fallait le charger pour pouvoir le suivre en randonnée. Au fil du temps il s'est de plus en plus en plus impliqué à la section du Brabant du CAB, participant activement à l'expédition en Jordanie en 2001 et tout récemment en Algérie. Son enthousiasme pour ces escalades en “terrain d'aventure”, il l'exprimait ensuite par des articles pleins de verve.

Nous grimpions régulièrement aux sorties falaises dont il était parfois commissaire.
Je l’ai emmené en spéléo, au trou Maulin où nous avons accompagné le CAB Hainaut en février cette année. Il adorait se déplacer sur la neige, pratiquant le ski alpin, de fond, les randos raquettes et surtout le ski de rando qu' il avait commencé il y a trois 3 ans avec René, Phil, Serge et Claude. Et c’est pour le pratiquer qu’il était parti en Suisse avec René et Luis pour ses dernières vacances.

Malgré sa prudence habituelle, une méchante crevasse a eu raison de son habileté et de sa force.
Sigrid THEUNISSEN, sa copine

Pendant plusieurs années, j’ai fréquenté régulièrement la salle d‘escalade New Rock, et soir après soir, j’ai pu voir évoluer Jean-Philippe avec Yves, son inséparable compagnon.