Aller au contenu principal

Micheline Bex – Souvenir d'une rassembleuse

Soumis par Van Glabbeke Michel le sam, 24/04/2004 - 00:00

Elle était l'épouse d'Hubert Leclercq depuis 1963 et avait eu avec lui trois fils qui lui ont donné de nombreux petits-enfants, qu'elle adorait.
Femme d'un grimpeur et d'un trekkeur infatigable et engagé, elle avait sûrement dû faire preuve de qualités peu courantes pour conserver l'harmonie qui émanait de leur couple.
Randonneuse “au long cours”, parfois à ski, par tous les temps, en toutes saisons, partout dans le monde, ses qualités morales, sa volonté, lui furent certainement essentielles : suivre un mari comme Hubert n'est pas à la portée de n'importe qui (Demandez à certains de ses compagnons !)

Elle resta active jusqu'au bout :
–Janvier 2003 : le Hoggar. Égarée, sans eau, elle fait preuve de son self-control, de sa force de vie, retrouve seule le campement.
–Juin : Trek au Pérou. A plus de 4000 m. d'altitude . . . à 72 ans
–Eté : la grand-mère est disponible pour ses enfants et ses petits-enfants qu'elle adore. Simultanément elle prépare un rassemblement original, le 2ème. . .
–2 septembre : Grande réunion des anciens du plateau de Freyr, 80 vieilles semelles ravies passent une soirée mémorable. Micheline rayonne.
–Décembre : la maladie. . . terrible opération . . . lutte . . .mieux, l'espoir la porte . . . la descente . . . “courage hors du commun” écrit un ami. Mais la “bête” est la plus forte.
Après . . . Hubert me dit son admiration . . .
Et la voilà, elle aussi, de l'autre côté de la paroi.

Il nous reste à faire un deuil . . . de plus . . . avec tous ces “plus jamais” !

Le 4 mai, par un grand soleil, Micheline nous a une dernière fois rassemblés. La grande salle du crématoire d'Uccle était trop petite. La cérémonie fut bouleversante d'émotions, de vérité, avec de nombreux témoignages d'amitié et ceux, vibrants d'amour, de ses enfants. . . L'aura de Micheline provenait bien plus de ses qualités humaines que de ses exploits en expéditions !

Comment ne pas dire, de cette ancienne assistante sociale, ses dons relationnels. A l'écoute, lucide, discrète, effacée, acharnée à tenir ses engagements, sa délicatesse, sa sensibilité et sa tolérance ne l'empêchaient pas d'être elle-même.

Je devine qu'elle fut le centre et l'âme d'un foyer où Hubert et Micheline accueillaient enfants, petits-enfants et de nombreux amis.

La cérémonie à laquelle nous avons participé fut digne de la grande dame qui nous quittait. Une femme faite d'amitié et d'amour.

Nous étions tous émus, Micheline. J'ai fermé les yeux pour mieux entendre la musique finale. Silence. Je les ouvre. Le cercueil recouvert de fleurs que tu aimais n'est plus là . L'entrée de la salle, encombrée par ceux qui n'ont pas pu entrer, brille de soleil.. Tu es partie. Sur la pointe des pieds. Envie de pleurer. Inexplicable, une joie puissante monte en moi. Cette joie de vivre comme tu l'avais. Mais aussi la joie de t'avoir connue, toi, Micheline la rassembleuse.

Michel Van Glabbeke.

Née en 1931 et membre du club alpin depuis 1956, Micheline est décédée le 28 avril dernier.