Aller au contenu principal

Stage d'escalade dans les Calanques

Soumis par Raymaekers Yves le 8 mai 2004

On y trouve de nombreuses voies « d’école » et des voies qui s’apparentent à de petites courses de montagne. Pas moins de 11 membres participent au stage, initié par Edouard et Claire, mené par Christophe Lehner
Notre quartier-général sera le camping de Géménos, calme et ombragé à souhait, à environ 20 kilomètres de Marseille.

Dès le vendredi ,on s’entraîne dans le massif de la Galère qui porte bien son nom. Le soleil est présent, mais nous sommes tenaces.

Samedi et dimanche nous cherchons l’accès au « Coup de Sabre » dans le massif de la « Sainte Baume ».Hélas, ce massif est peu fréquenté, fort délité et envahi par la végétation. Qu’importe, nous faisons une superbe randonnée, tantôt sur les vires, tantôt sur les crêtes.

Lundi, descente par le vallon dans la calanque d’"En Vau", pour quelques voies dans le secteur « Sirène ». Superbes falaises parfois un peu patinées mais bien équipées.

Mardi, le soleil est toujours au rendez-vous, et c’est la découverte de « Sormiou ». Christophe nous encadre pour une petite école, et ensuite, c’est la remontée par le « Bec de Sormiu ». Attention à l’équipement, il est parfois corrodé. Il faut apprécier la sécurité et utiliser coinceurs, sangles où friends !!

Mercredi, via l’université de Luminy, nous nous rendons à « l’aiguille de Sugiton »
Le chemin d’approche nous permet d'apprécier cette remarquable nature qui nous est offerte et nous met dans l’ambiance du site. Les cordées fonctionnent bien et la vue sur la méditerranée est le « petit plus » de ce séjour. Les voies sont choisies en fonction de la force des cordées, tout le monde y trouve son bonheur. Le calcaire est dense et adhérent, parfois blanc, face à la mer. Les cotations sont 3, 4, 4+, 5a, 5b, 5c, quelques passages ou départs en 6a
16h46 : Yves et Marthe arrivent par le TGV en gare à Marseille Saint-Charles, où Claire et Monique les attendent. Lundi, Christophe est arrivé par le même moyen de locomotion, alors que Thérèse aterrissait, et que Christian, plus conventionnel,
arrivait en voiture.

Jeudi, vers Morgiu, Nous faisons quelques voies au « Crêt St Michel »; et toujours le soleil. Certaines ont pu s'adonner à la joie de grimper en tête; il n'est jamais trop tard! Au soir, pour fêter la plaisir d'être tous réunis, Christophe nous emmène à Marseille pour une succulente bouillabaisse
Il aura eu fort à faire avec ces gamins et gamines dont l’âge varie entre 50 et 70 ans. La plupart grimpent, d’autre randonnent et parfois s’adonneront a la dolce vita ! Ambiance assurée le soir, quand nous partageons devant un bon repas, osons le dire arrosé de quelques bouteilles, nos aventures de la journée. Samedi, c'est à regret que nous le laissons partir pour un autre stage, dans le Verdon, cette fois.

De grandes classiques sont tombées entre vendredi et dimanche : Super Calanque à Anvau, voie du Levant au Cancéou, arête de Marseille à la Grande Candelle. D’autres voies moins connues mais tout autant appréciées par nos joyeux stagiaires.….Chacun a pu donner le meilleur de soi-même, avec quelquefois l’obligation de maîtriser sa peur dans cette roche calcaire, impressionnante de sévérité parfois, mais de bonne qualité et assez adhérente en général.
La beauté préservée, grandiose et sauvage des paysages, maquis bordé d’une côte festonnée, mer d’azur et soleil (enfin !) brûlant, nous a aidé à retrouver cette sérénité que nous ne pouvons plus retrouver dans nos cités à stress.
Merci à Christophe, pour le programme qu’il nous a concocté et pour la patiente fermeté avec laquelle il nous a drillés dans les relais et les rappels, car la discipline n’était pas vraiment le maître mot au sein de notre groupe.
Les participants : Françoise et Xavier, Edouard et Claire, Monique et Jacqueline, Christian et Thérèse, Yves et Marthe ainsi qu’Hubert.

Yves Raymaekers Edouard Deramée

Les Calanques c’est le bleu de la mer, les garrigues, le soleil et les falaises. Un cocktail fameux qui plaît à tout le monde.

Les Calanques, Cassis