Aller au contenu principal

Gurla Mandata 7760m

Soumis par MARTIN Lambert le 1 March 2005

Septembre 99…un article dans Vertical " Tibet, première française au Gurla Mandata "… Une montagne mystérieuse, un sommet isolé demandant un engagement important, peu couru. Il n’a été gravi qu’ à cinq reprises et jamais par une équipe belge. Un projet qui trotte dans la tête et qui revient de temps en temps dans les discussions de fin de w.e.
Une occasion aussi pour la section de renouveler avec les expéditions d’envergures. Début 2004 la décision est prise au Conseil d’administration et une cellule expé est constituée. Le projet est lancé : recherche de renseignements, premiers contacts avec des agences népalaises pour établir un budget et constitution d’une équipe sont les premiers éléments à mettre en place. Début septembre le projet prend corps et 13 personnes sont pressenties pour former l’équipe. Fin novembre : il faut s’engager et payer les billets d’avion; le groupe ce réduit à quatre personnes. Après réflexion et hésitation, la "bande des quatre" décide que le projet verra le jour.
Le Gurla Mandata se situe à la frontière de l’Inde et du Népal, sur le plateau désertique du Tibet, dans le royaume difficilement accessible de Gugé, en face du mont Kaïlash, la montagne sacrée des Tibétains.
Nous avons opté pour une expédition autonome, légère et limitée à l’objectif. La montagne n’est pourvue d’aucun équipement ni moyen de secours ; les camps d’altitudes et les passages techniques seront entièrement installés et équipés par les membres de l’expédition. Nous pensons que ce projet d’ascension est audacieux mais techniquement réalisable.

« Finalement, chaque sommet ne représente rien de plus que ce que vous êtes prêts à risquer pour assouvir votre passion et vivre vos rêves. » Stacy Allison
Caractéristiques
Situation géographique : NALAKANKAR HIMAL, HIMALAYA, TIBET, CHINE.
Latitude : 30° 26’ 18’’ Nord
Longitude : 81° 17’ 57’’ Est
Altitude : 7760m
Région du BURANG sur le plateau tibétain; les principaux lacs sont : le PEIGUSTO LAKE, le MANASAROVAR et le RABJA TAL.
Un officier de liaison, désigné par les autorités chinoises, est obligatoire.
Dans les régions népalaise et tibétaine, les lieux portent souvent plusieurs noms et leur orthographe est variable, même sur les cartes. Les altitudes sont également « variables ».
Un autre nom du Gurla Mandata est Naimonya-Ri ou Mont Naimonanyi.
Historique
On trouve bien peu de renseignements sur ce sommet
• En 1905 première tentative par des alpinistes suisses qui atteignent l’altitude de 7.250m, mais sont stoppés par une avalanche.
• En 1936 deuxième tentative, qui ne dépasse pas l’altitude des Suisses, réalisée par l’ alpiniste Autrichien Herbert Tichy, qui vient de réussir la première ascension du Cho Oyu, 8025m.
• En 1950 la fermeture des frontières du Tibet marque l’arrêt des expéditions dans cette région.
• Il faut attendre 1986 et l’ouverture progressive des frontières chinoises pour voir une importante expédition sino-japonaise réussir la première ascension.
• Depuis lors, en 18 ans, le sommet n’a été gravi que cinq fois.

Une région sacrée
Le Gurla Mandata est très proche du Mont Kaïlash (6 900 mètres), la montagne sacrée, interdite aux alpinistes. Le Kaïlash est un haut lieu de pèlerinage. Les Tibétains effectuent le tour complet du pied de la montagne avec des offrandes. La Kora (la procession) se fait en priant, avec cinq monastères pour étapes. Pour avoir un excellent karma, les Tibétains doivent effectuer ce pèlerinage 13 fois. Le tour fait 56 km et passe par un col, le Drolma La, 5 600 mètres d'altitude. Les hindous et les bouddhistes font eux aussi un pèlerinage autour du Kaïlash, qui est pour eux l'incarnation de Shiva, dieu créateur. Deux lacs très importants, le Manasarovar et le Rabja Tal, règnent sous le KaÏlash, dans lesquels prennent leur source les principaux fleuves d'Asie Centrale : l'Indus, le Gange et le Brahmapoutre. On fait aussi le tour de ces lacs en procession, spécialement les Indiens. Toute cette région est extrêmement sacrée, le Gurla Mandata est au cœur du plus haut lieu spirituel, la demeure des Dieux.
Description de l’itinéraire

La meilleure période «météo» se situe entre mai et juin, sans pour autant oublier que les conditions peuvent être redoutables et très variables dans cette région, avec de fortes chutes de neige et des températures très basses.
• Après avoir traversé la frontière entre le Népal et le Tibet, cinq jours de voyage en camion, sur les pistes difficiles du haut plateau tibétain, sont nécessaires pour atteindre le camp de base, situé entre les lacs Manasarovar et Rabja Tal , à 4550m d’altitude.
• Une journée de marche permet d’atteindre le Camp de Base Avancé, 5560m d’altitude, au pied de la face Nord du Gurla Mandata haute de 2300m. Le matériel est acheminé à dos de yack.
• L’ascension commence par une longue progression sur des moraines, puis sur le glacier CHAMLUNG MLUNGBA. Les crevasses sont nombreuses et l’itinéraire complexe à trouver. Les passages les plus délicats doivent s’équiper de cordes fixes et ces passages seront marqués de fanions pour retrouver l’itinéraire en cas de brouillard et de chutes de neige. Un couloir de 200m à 40° mène à une selle supérieure, où l’on peut installer le camp 1 à 6500 m, puis le camp 2 à 6900 m. Vers 7000 m, une pente raide en glace et rocher donne accès à l’arête ouest qui mène au sommet.

Le timing
Les dates prévues sont du 24 mai 2005 au 28 juin 2005
 Jour 01 Arrivée à Kathmandu
 Jour 02 Journée de préparation, formalités
 Jour 03 transfert Kodari Zhangmu Guest House 2300m
 Jour 04 transfert Lake Peigusto 4500m
 Jour 05 transfert Zhongba 4400m
 Jour 06 transfert Mayumla 4400m
 Jour 07 transfert Dharchen 4540m
 Jour 08 trek Dharchen = acclimatation
 Jour 09 transfert + installation Base Camp Gurla Mandata 5000m
 Jour 10 Base Camp(BC) - Préparation, acclimatation 5400m
 Jour 12 à 28 ascension du Gurla Mandata soit 17 jours
o Camp 1 6500m
o Camp 2 6900m
o Sommet 7790m
 Jour 29 Retour vers le BC (Yaks) 5000m
 Jour 30 transfert Mayumla 4400m
 Jour 31 transfert Zhongba
 Jour 32 transfert Saca
 Jour 33 transfert Nyalam
 Jour 34 Transfert Kathmandu
 Jour 35 Retour Bruxelles

L’équipe

• Lambert Martin
55 ans Architecte, Moniteur A.D.E.P.S. spéléologie niveau 3 Premier de cordée C.A.B. Pratique l’escalade et la spéléologie depuis 1967, Président de la section du Brabant depuis 2003
- Première équipe belge au fond du gouffre « Berger » -1122m (1968 centre Routier Spéléo)
- Exploration des grands réseaux des massifs de la Pierre St Martin et des Siebenhengstes (1972 à 1992)
- Face sud du Mont Kenya 5199m et Kilimandjaro 5895m (1977)
- Première ascension belge de « la tour de la fleur de lotus » 700m ED dans les Logan Mountains (1983)
- Népal – Paldor 6000m Massif du Ganesh Himal (1999)
- Escalade en Jordanie (1999-2002-2004)
- Népal –Tour du Manaslu et Pisang Peak (2001)
- Pérou -Coropuna 6425 m –Pichu Pichu 5630m –Mismi 5485m -Chachani 6057m -Jampa Peak 5450m (2000-2003)

• Yves Raymaekers
51 ans Géomètre, Premier de cordée C.A.B. Grand amateur d’expéditions. Administrateur de la section du Brabant et responsable matériel.
- Grand Nord : Spitsberg -Terre de Baffin –Laponie et mont Mac Kinley en Alaska. (1992-1997)
- Groenland : randonnée nordique, tentative au Mont Shackleton (1998)
- Népal – Paldor 6000m Massif du Ganesh Himal (1999)
- Escalade en Jordanie (1999-2002)
- Népal – Tour du Manaslu et Pisang Peak (2001)
-Terre de Baffin : tour des monts Asgard et Loki par la rivière gelée. (2002)
- Pérou -Coropuna 6425 m –Pichu Pichu 5630m –Mismi 5485m -Chachani 6057m -Jampa Peak 5450m (2000-2003)
- Randonnée nordique en Norvège, avec 2 sommets à ski : le Bücke Hoy et le Glittertynden.

• Edouard Deramée
57 ans Employé, Premier de cordée C.A.B. Passionné de montagne, d’escalade et de trekking, Vice-président de la section du Brabant du C.A.B. et responsable des sorties falaises.
De 1984 à 1999, débute l’ escalade dans les dolomites et dans le massif du Mont Blanc
- Ascension du Mont Blanc : 4807 m (1998)
- Népal – Paldor 6000m Massif du Ganesh Himal (1999)
- Népal – Tour du Manaslu et Pisang Peak (2001)
- Escalade en Jordanie (1999-2002)
- Tour de l’Ausangate 5100m. et Escalade du volcan Ubinas : 5500m (2003)
- Grandes randonnées en Corse (GR20) Oisans (GR54) Pyrénées (Haute Route) (2002-2004)

• Guy Carbonnelle
49 ans, Régisseur de théâtre, Moniteur A.D.E.P.S escalade niveau 2.
Encadre et anime depuis plus de douze ans le Centre Routier Alpin, mouvement de jeunes qui pratique les différentes facettes de l’escalade : salle, falaise et plus récemment, la montagne.
Il est bien engagé dans la vie active de la section du Brabant du C A B, encadrant des stages d’initiation en falaise, des stages de premier de cordée, des recyclages de technique de falaise.
Plusieurs séjours dans les Alpes, principalement en Oisans dans le parc des Ecrins ; une escapade dans les rocheuses, au Canada, et au Népal.

Philosophie du Projet,du 24 mai au 28 juin 2005

Tibet, Gurla Mandata