Aller au contenu principal

Editorial par Mont et par Vaux mars 2007

Soumis par Stoop André le jeu, 01/03/2007 - 00:00

Lambert et Babeth ont mis les petits plats dans les grands. Figure de style ?
Pas du tout, simple mais agréable réalité, grâce aux traiteurs renommés que sont les frères Debekker. L’idée d’un banquet a fait son petit bonhomme de chemin.

En début de soirée
D’abord, mise en place de tous les instruments nécessaires à la réussite : panneaux et affiches exposant nos activités, fleurs sur les tables, table d’accueil. Sitôt dit sitôt fait : la majorité des membres du comité est déjà présente.

Assemblée Générale
33 minutes, dont on retiendra notamment la participation exceptionnelle de plus de 40 personnes, et la bonne santé financière de la nouvelle a.s.b.l., Club Alpin Belge Bruxelles-Brabant, florissante grâce au travail de toute l’équipe et à l’enthousiasme de visionnaire de notre Président.
Comme il l’avait annoncé en début de mandat, Lambert Martin cède sa place à Edouard Deramée. Bon vent Edouard, l’équipe des amis sera là pour te soutenir !

Les festivités débutent avec le mousseux
Nous avions le grand plaisir d’accueillir lors de cette AG, Monsieur Jacques Mascart, de la COCOF (commission subsidiante de la Région de Bruxelles Capitale). Il nous a fait l’honneur d’assister à toute la soirée. Je crois, et j’espère, qu’il a été très impressionné par la qualité de notre gestion. Bonne humeur au sein du comité rime avec rigueur. Nous avons donc bon espoir pour l’avenir d’entreprendre de nouveaux projets avec l’aide de la COCOF.
Madame Payfa, également, aurait bien voulu se joindre à nous, mais des obligations de dernière minute….

Que la fête commence
Grandiose : 143 participants toutes générations confondues, de Jean Bourgeois à Nicolas Favresse, enthousiasme de la jeunesse, allié à la jeunesse de l’enthousiasme. Pour aider à faire connaissance, chacun arbore une étiquette avec son nom ; les conversations s’engagent…
Gonflé cet extra-terrestre de Monique Lepot, qui débarque du futur, portant un regard amusé mais piquant et interrogateur, plein de sentences judicieuses, sur notre petite planète et son monde vertical.
Mais déjà s’agitent les mandibules et clinquent les couverts dans les assiettes. Le vin blanc est exquis, qui accompagne le saumon en entrée.
La soirée s’annonce sous d’excellents auspices.
Commentaire d’arbitre en séance BCCC (Banquet pour Cent quarante-trois Chaleureux Convives) : ces qualifs frisent déjà le 7C+.
Commence alors la ronde des pèlerins gastronomes, défilant devant un personnel prévenant et amène. C‘est que le plat principal (italien, mets variés, délicieux, copieux) nous est servi chaud, une performance à la Maison Haute.
On rie, on boit, parfois ça chahute ferme. Souvenirs, souvenirs …. Un vin rouge agréable (« du petit lait »), coulant dans les gosiers, s’en va délier les langues.
Le niveau monte, nous en sommes à 8a.

Le plateau de fromages.
C’est alors que Jean-Michel Hoeffelman, par ses talents de prestidigitateur et malgré un bras dans le plâtre (à un certain âge, parcourir le désert à la recherche d’étoiles peut nous faire voir 36 chandelles quand on a la tête en l’air), fait passer mon veston de mes épaules sur celles de Nina, la « victime » désignée. Extraordinaire, cela sous la corde avec laquelle je l’avais emprisonnée et saucissonnée au moyen de nœuds pourtant bien serrés ! Et le public de s’écrier : le pantalon, le pantalon !!

Le dessert 
Superbe montagne constituée de barquettes individuelles garnies de soufflé blanc neige. Lambert nous l’avait annoncé en grande pompe ce fameux dessert.
Peut-être pour mieux nous cacher « sa surprise » : le diaporama du bilan de toutes les activités de notre Club durant sa présidence.
Un très, très grand moment : un premier 9a+ en matière de projection d’images enchaînées.
Un montage très représentatif, enthousiaste et exhaustif, à la fois amusant et prenant. On ne peut vraiment mieux pour faire aimer, et même admirer grâce au haut niveau de certains (merci Nicolas, d’avoir été parmi nous) toutes les facettes de nos « passions » au Club (randonnée ou grimpe, montagne ou salle), et ce qu’elles peuvent nous apporter en pur bonheur et pouvoir d’amitié réelle.
Applaudissements nourris : Lambert ta projection nous a émus. Ce montage c’est toi tout craché : modeste, enthousiaste, rigoureux, créatif, visionnaire.
Et le discours, plaisant et non exempt d’humour, qu’a prononcé Edouard est bien le reflet de ta personnalité.
Vraiment, le Club a fait un nouveau bond en avant grâce à ton énorme engagement à sa cause.
Merci et merci encore au nom de tous nos membres.

André Stoop

Une date à retenir dans les annales du club : le 1er mars 2007. Apothéose d’une année 2006 exceptionnelle pour notre club.