Aller au contenu principal

K2 - deuxième sommet du monde

Soumis par Fohal Jean-Luc le 21 July 2007

il y réalisa l’exploit de faire le sommet à partir du camp de base. Deux ans plus tard, il réalisait avec Jean-Luc Fohal l’ascension du Gasherbrum I. Cette année, il s’attaquait, sans oxygène, au très difficile sommet du K2, deuxième sommet le plus haut du monde après l’Everest.

Summit day! 20 juillet
Ce vendredi, 14 personnes de nationalités différentes ont donc atteint vers 16 heures locales le sommet du K2, en partant du camp 4 installé vers 7800m. Sans conjuguer leurs efforts pour faire la trace dans la neige où ils s'enfonçaient jusqu'à la cuisse, ils n'auraient sans doute pu réussir. "Seulement je peux dire qu'il y avait de la neige jusqu’à la cuisse, sans l'aide ils sont venus au devant, avec oxygène artificiel, je ne sais pas si on se serait arrivé ici ci-dessus!", affirme João dans une première communication radio, d'une voix fatiguée et haletante par l'air raréfié. Il lui aura fallu 15 heures d'une difficile ascension depuis le camp 4 pour y arriver. Le passage du Bottle Neck fut bien difficile, une pente inclinée à 80-90°, le tout à 8000 mètres. Vers vingt heures, de retour au camp 4, son ami Amin, qui avait stoppé là, l'attendait avec beaucoup de réconfortants liquides, João buvant le maximum pour compenser la déshydratation du jour. Au camp de base, tous célèbrent ce succès du jour le plus long et angoissant des dernières semaines. Malheureusement, dans l'expédition masculine coréenne, on pleure le décès du porteur d'altitude Nima Sherpa, faisant une chute fatale au-dessus du camp 4 durant la montée. Pour João, le K2 - La Montagne des Montagnes - est son neuvième huit-mille. Il devrait rejoindre le CB ce WE, une semaine après l'avoir quitté.
Il sera accueilli avec tous les honneurs par son groupe, et notamment le médecin Belge Maurits Vreugde, qui aura attendu et suivi patiemment l'épopée de João depuis le CB .
Un exploit fantastique, un de plus pour João.

C'est ce samedi 21 juillet au soir que João est finalement arrivé au CB à 5100m, après une descente épique de presque 3000 mètres de dénivellation, depuis le camp 4 à 7800m où il avait passé la nuit après avoir réussi le sommet ce vendredi.
Fête complète au camp de base pour notre héros, en compagnie de l'expédition russe et bien sûr de son groupe, Maurits Vreugde en particulier. Congratulations sur place mais aussi de la part de nous tous qui ici, à des kilomètres de distance, avons suivi cette incroyable épopée de João. Personnellement, jamais je n'ai ressenti autant d'émotions pour ce qu'il vient de réaliser.
Après avoir repris des forces, João doit refaire le trekking de retour par le glacier du Baltoro et revenir sur Islamabad par la Karakoram Highway.
A ce jour, João a ainsi déjà foulé les trois plus hauts sommets du monde : l'Everest en 1999, le K2 cette année, le Kangchenjunga en 2006, et chaque fois sans oxygène…
D'autres moments extraordinaires suivront, on n'en doute pas.
Le site du journaliste est pour rappel http://sic.sapo.pt/online/blogs/K2

Jean-Luc Fohal

João Garcia est un grimpeur qui a une grande expérience de la haute altitude. Il a fait partie notamment de l’expédition belge au Gasherbrum II en 1998 au Pakistan...