Aller au contenu principal

News falaises - Greenspit 8b+

Soumis par Favresse Nicolas le dim, 01/06/2008 - 00:00

Personnellement quand je tape des essais dans de semblables conditions, le mental ne suit pas et j’ai déjà à moitié perdu avant de commencer. Mais chez lui ça ne semble pas le déranger, voire même le rendre encore plus fort.

Le soleil est parti et les ténèbres commencent à s’installer lorsque Nicolas (Favresse) se prépare à grimper cette incroyable fissure qui traverse un toit de 12m. La voie avait été spittée, mais jamais libérée, jusqu’à ce qu’en 2003 le Suisse Didier Berthod a enlevé les spits et enchaîné la voie entièrement sur coinceurs donnant une cotation de 8b+, potentiellement donc la fissure la plus dure d’Europe! Il a nommé la voie « Greenspit » pour faire réfléchir sur la mauvaise tendance en Europe de spitter de belles fissures qui sont parfaitement protégeables sur coinceurs.
Nico est déjà tombé plusieurs fois au crux, mais maintenant au tombé du jour, je sens qu’il est sur le point d’enchaîner. Il grimpe fluide jusqu’aux derniers mètres de la voie (le crux).

Il y a quelque chose de tranquille de voir un friend flottant dans l’air. Le temps ralenti, une étrange silence entoure le sifflement de l’objet tombant, tout est calme. Jusqu'au moment où le friend touche le sol et la signification du déroulement frappe le cerveau. J’entends Nico qui crie : «Non! Merde! J’ai laissé tomber le friend!». Il fait tellement sombre qu’il n’a même pas vu qu’il l’avait mal placé dans la fissure.
Je réfléchis vite sur ses options… et me prépare à le prendre sec. Mais à mon étonnement j’entends «Tant pis, J’y vais!». Il n’a plus de friend sur son baudrier et tomber après le crux, signifie donc…de grosses chances de retour au sol... Le choix est fait et maintenant on est tout les deux engagés, grimpeur et assureur…je suis à 100% attentif et l’encourage «Ok Nico, je suis là! Tu peux y aller! Come on! ». Je me prépare à courir en cas de chute pour avaler un max de mou et de faire tout dans mes capacités pour éviter un retour au sol. Il fait tellement noir que je le vois à peine, mais j’entends de petits cris qui reflètent la difficulté des mouvements. Puis, un cri de joie, il a passé le crux! Mais la difficulté reste délicate… je vois ses pieds qui glissent sur le granit granuleux. « Super Nico, reste concentré jusqu’au bout!» Maintenant il n’a plus le droit de tomber! Je reste sur les bouts de mes orteils, prêt à sprinter, jusqu’à ce que j’entende le clic du relais. Et enfin nous éclatons de rire et de cris de joies… « Faire tomber le friend crucial pendant l’enchaînement…bien joué Nico ! Quel enchaînement mythique d’une voie fantastique!»

Photo: Bernardo Geminez. Visitez: www.bernardogimenez.com

La voie Greenspit est située dans la Val de Orco en Italie dans le parc National de la Grand Paradiso à deux pas de la France et de la Suisse. La Val del Orco est aussi connue comme le « Yosemite Européen » grâce à la qualité des fissures. Il y a du bloc, de grandes voies équipées et sur coinceurs sur un granit en état impeccable.

Sean Villanueva

Sa manière de faire reste un mystère, mais il enchaîne la plupart de ses voies dures, quand il commence à faire sombre ou dans la pluie, bref les pires conditions.