Aller au contenu principal

Wadi Rum

Soumis par Van Tuykom Gaëlle le mer, 20/05/2009 - 00:00

Accueillie par Omar sous une chape de plomb à l'aéroport d'Aqaba par 39° à l'ombre, ça met tout de suite dans l’ambiance!!!

Taxi direction Wadi Rum. Là, à environ 1.000m d’altitude il y a presque un peu d’air à l’ombre ! On va s’installer dans le désert au camp de Matar et Anne, au pied de Kazali. Le soir, invitation chez un frère d'Omar, Khaled et son épouse Enzela. Je suis encore loin d'être douée pour manger avec les doigts dans le plat, ils me proposent donc une assiette et une cuillère.

Le lendemain matin, je suis réveillée par la chaleur. On va faire quelques courses au village, ce qui prend tout de suite la matinée. Pendant qu'Omar disparaît je ne sais où dans Wadi Rum, je vais prendre le thé avec Anda, la femme d'Attayeck. Ensuite sur les 200m en 4x4 jusqu'au magasin, on s'arrête bien encore 2 ou 3 fois et on croise bien 2 autres frères et un cousin. Sur ce, il est presque midi et temps de trouver un chouette endroit à l'ombre pour aller se reposer. En fin d'après-midi on se met en route pour une petite voie d'escalade sur le Jebel Al m'Zaygeh. On ne peut quasi pas tenir le rocher tellement il est chaud et mes pieds fondent dans les chaussons. Je suis à la limite de l’insolation. Il est pourtant presque 17h00. Après le souper, on retrouve la famille d'Enzela installée quelque part au milieu du désert. C'est vraiment une ambiance particulière, les femmes assises d'un côté et les hommes de l'autre. J'ai quand même le droit de m’asseoir du côté des hommes parce que je suis l'invitée d'Omar et qu'aucune femme ne parle anglais.

Finalement, on trouve un rythme de vie agréable. Le matin, 2-3 belles voies d’une longueur sur la face ouest (et donc à l’ombre) du Jebel Al m’Zaygeh, grande dalle parsemée de quelques belles fissures dont Omar et Philippe Brass ont entamé l’équipement. Ensuite, chercher le meilleur endroit à l’ombre pour le pique-nique et la sieste. Passer au village pour quelques courses, prendre le thé chez l’un, un jus de fruit chez un autre. S’arrêter à tel ou tel camp dans le désert. Et enfin, s’endormir sous le regard attentif des étoiles…

Le samedi, on se décide quand même pour une escalade un peu plus sérieuse, Orange Sunshine, sur la face est de Burdah, et donc à l’ombre l’après-midi. On se met en route vers 14h30. Superbe voie de 5 longueurs balayée par un agréable vent (parfois même un peu dérangeant). On arrive un peu au-dessus de l’Arche de Burdah. Nous voilà presque seuls au monde face à un paysage incroyable. Il reste juste un couple de français qui commence la descente de l’Arche avec leur guide

La magie du désert est toujours là…

Gaëlle

Escalade à Wadi Rum : Contacter Omar Odeh
omarclimbing@yahoo.com - Tél. 00962777362932

Me voila de retour d’une petite semaine à Wadi Rum... Le programme prévu était plutôt escalade et scrambling... La réalité fut un peu moins sportive et un peu plus caniculaire!