Aller au contenu principal

Aux Aiguilles Rouges

Soumis par Kivik François le lun, 03/08/2009 - 00:00

....passer une semaine de grimpe dans les Aiguilles Rouges face au Mont Blanc en autonomie totale.
Après le tri du matos, les sacs sont fins prêts (20 kg / personne), on prend le téléphérique de la Flégère (heureusement qu'il existe). Arrivés en haut, l'accueil est engageant : brouillard à couper au couteau, on ne voit pas à 10m! Cool! La décision est prise, on part plein nord et on devrait normalement atteindre des parois. Effectivement on y arrive mais pas à celles prévues, alea jacta est...

Maintenant, que fait-on? Chercher un bivouac ou grimper? Les doigts nous démangent fortement, on se lance dans "Modern time" (160m, D, 5a max): un bon échauffement. La descente se fait sous la drache (on est pourtant pas en Belgique !?!). On se réfugie sous l'arrivée du télésiège avec une bonne soupe en attendant le beau temps. Une heure après, le brouillard se dissipe: on voit à 20m, un début… Nous partons à la recherche d'un bivouac. Un peu par hasard nous trouvons l'ancienne gare du télésiège: un vrai hôtel. Ouf, un endroit pour dormir et planquer le matos pendant la journée. Ce sera notre CB pour le séjour. Reste le problème de l'eau, vite résolu, on trouve un torrent de fonte avec une eau quelque peu trouble… on s'en contentera.

Le lendemain nous partons pour la chapelle de la Glière (400m,D+,6a) , très peu équipée , avec deux superbes passages: le rasoir et la montée au clocher : y a du gaz mais aussi beaucoup de monde, heureusement on a le clocher pour nous tout seuls. Le temps nous fait un cadeau, après une journée de brouillard, une éclaircie nous accueille au sommet nous offrant un panorama idyllique depuis l'aiguille du Tour jusqu'à l'aiguille de Bionassay. Que demander de plus? Le lendemain grand bleu. On commence les choses sérieuses : Asia D+,250m vertical, 6a max. Une superbe voie avec un départ bloc. En fin de journée nous enchaînons sur deux longueurs de "La plage".

Jeudi, on part pour l'Index mais après deux longueurs on prend la sage décision de redescendre pour la journée, histoire de prendre du repos. Le lendemain on s'attaque à un gros morceau: Aiguille de la Grande Floria. On se concocte un bel itinéraire : les deux longueurs de "Soho" coté 6b+ (pour nous 6c+, non mais sans blague Piola!) un début très vertical, suivi par une dalle fine, puis un surplomb (dur!) et encore suivi par une partie en dalle à doigts! Oufti, l'équilibre avec le sac à dos... suivi d'une longueur de 6a+, puis 3 longueurs des "Neiges du Kilimandjaro" (6a+ traversée technique sous un incroyable surplomb,5c,5b), 2 longueurs faciles de Asia (4a et 2) et 3 longueurs de "Fraises des Boâtchs" (5c,5b,5b) le tout pour environ 400m de grimpe verticale en TD+. Des gradins faciles nous mènent enfin au sommet (2888m). Bon anniversaire Oli! Un sommet comme cadeau... quelle chance! Mais des nuages menaçants nous obligent à descendre en vitesse. À peine arrivés à notre "hôtel 5 étoiles", c'est la drache.

Le lendemain devant un temps plutôt instable nous descendons dans la vallée. La douche, quelle invention divine! Nous enfilons des vêtements propres et allons nous délecter de spécialités savoyardes... une pizza! Sven et Oli voulaient continuer en plus haute montagne mais les conditions de neige exécrables rendaient les voies en mixte impraticables... la montagne est cruelle ! C'est le retour vers notre plat pays avec plein de projets et de rêves. C'est clair, on y retournera!! D'autant plus que le massif compte énormément d'itinéraires de tous niveaux, allant de la moulinette aux grandes voies. Ils sont tous décrits dans le topo Piola qui est très bien fait et qu'on trouve facilement à Chamonix. Un grand merci à Eliane et Eric pour tout.

Sven, Olivier et Kivik

Haaa, depuis le temps qu'on en rêvait…. On est enfin à Chamonix le lundi 3 août avec beaucoup de matos, nourriture et vêtements. Notre but........