Aller au contenu principal

Editorial par Mont et par Vaux septembre 2009

Soumis par Deramée Edouard le mar, 01/09/2009 - 00:00

Vous l’aurez tous remarqué, la revue par Mont et par Vaux se pare d’une couverture en couleur. Un plus que nous devons à la publicité de J&B la société de Johan D. un membre bien présent ces dernières années dans les activités de la section et qui nous raconte dans ce numéro sa mésaventure survenue au GR20 en Corse le mois de juin.

Cette couverture est aussi un prétexte pour lever le voile sur une activité assez peu connue de la section !!! La réalisation de « par Monts et par Vaux » qui implique plus de membre que l’on imagine.

A part l’impression, l’ensemble de la réalisation de la revue est pris en charge bénévolement de la façon suivante :
- Pendant les 2 mois de gestation, les infos et articles sont stockés en brut dans l’ordinateur de Lambert. On compte environs 30 écrivains occasionnels ou réguliers qui alimentent le stock d’articles et petites nouvelles.
- 3 semaines avant  « l’accouchement », le rush commence pour Lambert M., Babeth S. et Yves R.: rappel aux retardataires, triage des textes, mise en forme, corrections orthographiques, sélection des photos, page de couverture etc…
- 2 semaines avant, c’est réservé à « Averell » (Daniel B.) qui réalise de main d’artiste, suivant son inspiration, la composition et la mise en page. Après un dernier coup d’œil rapide de l’équipe de rédaction et l’ajout de l’éditorial, le fichier final est envoyé à l’imprimeur.
- La dernière semaine est consacrée à l’impression et, cerise sur le gâteau, le collage des étiquettes un soir à New rock avec un maximum de participants. Xavier S. ajoute la touche finale en embarquant le tout direction la poste.

Plus on est de fou, plus on s’amuse, n’hésitez pas à intégrer cette mouvance épistolaire en envoyant vos textes, photos et petites annonces, ils sont toujours les bienvenus.

Nico,Sean, Oli et Stéphane sont de retour de leur trip vertical en terre de Baffin une région ou les grandes parois sont légion et encore peu explorées. Olivier Favresse, dans son récit, nous fait partager avec enthousiasme ces premières impressions.
Un beau programme de soirées culturelles en perspective, allez jeter un coup d’œil à la dernière page et bloquer les dates dans votre agenda.. 

Il faut écrire pour soi, c'est ainsi que l'on peut arriver aux autres.
Eugène Ionesco