Aller au contenu principal

CAB-Brabant – Aiguilles de Chaleux – dimanche 23/10/2005

Soumis par Goovaerts Monique le 23 October 2005

Tous les candidats à la découverte de ce massif, se trouvaient approximativement dans la même région : le bord de Lesse un peu en aval de Gendron-Celles.
La nature était belle, la météo plus clémente que prévue, les méandres somptueux avec des bois aux couleurs d’automne qui drapaient la rivière comme un vêtement de luxe.
A défaut de grimpe, il serait possible de marcher et trois perdus prennent deux itinéraires différents. Après avoir rangé mon matos d’escalade dans ma bagnole (eh, oui, je n’étais même pas à vélo !), je suis partie seule pour une petite promenade balisée dans ces bois que la beauté et le calme incitaient à la découverte.
Un moment, les nuages menaçants se sont ouverts et dans cette éclaircie, je les ai vues se dresser majestueusement à une courbe de la rivière ; cela ne pouvait être qu’elles, ces Aiguilles de Chaleux tant cherchées, puisque j’ai entendu, presque en même temps un clair et net « Relais ».
J’avais retrouvé des grimpeurs, mais je n’avais plus mon matériel.
Une petite heure plus tard, j’étais enfin prête mais les cordées étaient déjà loin dans leur progression, et après un pique-nique avec Cassandre, Marthe et Claire, j’ai retrouvé mes compagnons du matin, Bruno et Francis, qui étaient arrivés au même point mais par un tout autre chemin… il leur restait à aller chercher de quoi grimper et c’est finalement vers quatorze heures, nous nous sommes mis en route vers le pied des Aiguilles.
Deux traversées plus loin (Lesse et chemin de fer), quelques glissades plus loin (sous-bois et début de voie), nous avons pu toucher de ce caillou tant désiré, tant cherché….
Si les autres cordées n’ont été vues que de loin, si le temps de grimpe a été un peu court comme mes capacités dans un pas plus dur d’une arête globalement facile, le rocher, néanmoins, nous a comblés. Maintenant que le chemin est connu, il ne nous restera plus qu’à y revenir car le site est vraiment superbe !...
Merci Edouard pour la découverte, merci Bruno et Francis pour votre patience.
Monique André-Goovaerts

En prime, le soleil était au rendez-vous pour ces voies très aériennes. Bravo à : Monique, Marie, Bruno, Francis, Yves, Roland, Guillaume, Hubert, Xavier et Guy.

Pas toujours simple de trouver une aiguille dans un botte de foin…
…. Pas plus aisé de trouver les Aiguilles de Chaleux en bord de Lesse.