Aller au contenu principal

Cormot se raconte…

Soumis par Deramée Edouard le 15 mai 2011

Grâce au rassemblement du CAB Bruxelles-Brabant, j'ai pu découvrir une splendide région que je ne connaissais pas.
Beaux villages, belle nature, temps agréable, sont un excellent cocktail pour un séjour de grimpe.
Cormot est une escalade surprenante où dièdres, fissures et traversées se succèdent sur une courte distance, ce qui la rend, selon moi, complète, aérienne, physique et où un "4" peut devenir difficile si l'on n'excelle pas dans tous ces domaines.

Une journée vélo m'a fait découvrir les pistes vertes qui apparaissent de plus en plus le long des anciens chemins de fer, des canaux et des cours d'eau.
De belles soirées au camping où les repas ont toujours été accompagnés d'une bonne ambiance et d'un bon Bourgogne... Finalement un très bon séjour.
Gilles VAN EYCKEN

Au départ d'un camping à Nolay, des falaises réputées et quelques défis pour ce rassemblement de 9 grimpeurs (certains un peu moins neufs.......)
Cormot, c'est un rocher particulier, du calcaire en une succession de strates qui vous accompagnent jusqu'aux sorties bien arrondies "type Bleau" .....Un p'tit réta et hop sur le plateau. ** Il faut juste s'y habituer mais alors là ..........la vue ...... je ne vous raconte pas ........il faut y aller.........!
Le programme d'une journée, c'est un ensemble de bonne humeur, plus le soleil et les sourires en sortie de voie. Il y en a pour tous les goûts du 3/4 au 7c, des cheminées, des dalles, des surplombs, des Dülfer, des voies de 40 m et même des couennes. Les cotations ? Bien exactes par rapport à certaines falaises. Nous avons aussi découvert le site de Remigny (+/- 20km), une ancienne carrière équipée "école" vraiment plaisante.
Les défis lancés par Véronique s’enchaînent aux fils des jours. Ouf, en fin de séjour il y a aussi un restaurant et du bon vin, nous sommes en Bourgogne pardi !
Toutefois, dès le 2ème jour Olivier s'est foulé la cheville suite à un vol ; Godefroid et lui ont préféré rentrer à Bruxelles.
** Le calcaire de Cormot, est une roche sédimentaire du Jurassique moyen. En partie basse un calcaire organique, coquillier dont le dépôt a conduit à la formation de strates distinctes.
La partie supérieure est formée de calcaire construit à polypiers donnant des surplombs arrondis.
Ces deux principales couches sont séparées par une couche de calcaire légèrement plus argileux et plus friable. L’autre caractéristique est sa structure en dents de scie due à la tectonique qui a engendré des fractures verticales.
Edouard DERAMEE

Une vie sans défi …. Bof, je m’ennuie....

Alors pourquoi partir à Cormot sans prévoir un challenge ?
Évidemment, rien à voir avec les «Frères Favresse & Co», mais un défi à notre mesure ….
Pourquoi pas un premier 6a en tête ? Il faut dire qu’à Cormot, c'est une cotation à la Belge et il faut toujours un peu d’échauffement pour aborder cette falaise à l’aise.

Premier jour, une voie en 3, puis le début des 4.
Deuxième jour, des 4, 4 + et 5. Et ainsi de suite, et les jours s’enchaînent et nous voilà tous les trois le vendredi matin : Claude, Edouard et moi.
L’idée de régler nos comptes avec cette falaise particulière a fait son chemin: Edouard vise «L’Eloge de la folie 6b», Claude vise «L'Arbre 5/5+» et moi «Le Pilier jaune 6a».
Les voies s’enchaînent et les sourires s’épanouissent …. Les paris sont gagnés !
Un sentiment de réussite nous envahit …. C’est enivrant !

Nous sommes tous aux anges et le rendez-vous est pris pour l’année prochaine, j’envisage
«La Philippe» avec un départ tire-bras voire du bloc ……. Hum hum ….
En tous les cas, c’est certain, il y a encore un tas de 5+, 5+/6a et 6a qui nous attendent !!!!!
Véronique GASPARD

Les sportifs de la semaine: Dominique et Xavier, Claude, Gilles, Véronique, Olivier, Godefroid, Claire et Edouard.

La Bourgogne ! Surprenant paysage, alternant campagne, monts et vignobles, où je n'ai toujours fait que passer pour aller plus dans le sud.

falaise de CORMOT, CORMOT