Aller au contenu principal

Le sommet du Manaslu pour Jean-Luc Fohal

Soumis par MARTIN Lambert le mar, 06/12/2011 - 01:20

« L’alpiniste est un homme qui mène son corps là ou ses yeux ont regardé un jour » , disait Gaston Rebuffat… Et bien voilà, après un premier regard et une première tentative en 2009, cette deuxième fois fut la bonne. Difficile pour l’instant de résumer en quelques lignes ce que j’ai vécu durant toute l’expédition qui s’achève ici par cette réussite formidable. Il aura fallu de la patience, de la persévérance pour y parvenir. Sans compter toutes ces heures d’entrainement derrière. Ce 4 octobre  restera gravé dans mémoire, et nous pouvons être fiers d’être Belges. Bientôt un résumé complet, photos et sans doute film. Merci a Lambert pour le suivi de l’expé et a toutes celles et tous ceux qui nous ont aussi suivi et encourage. A bientôt
Jean Luc

MERCREDI 5 OCTOBRE
Je viens d’avoir Jean Luc ce matin au téléphone, quel plaisir de pouvoir lui parler et le félicité pour sa réussite. Il est déjà de retour au camp de base et entame le trek de retour dès demain. Il a réussi le sommet sans oxygène et malgré l’altitude n’a pas oublier de prendre la photo du sommet avec le drapeau belge et le drapeau du Club Alpin Belge !! Son retour en Belgique est prévu le dimanche 16 à 14h 45 à Zaventem.

MARDI 4 OCTOBRE
La maman de Jean Luc Fohal nous communique : « JL a atteint les 8163m du sommet du Manaslu, ce mardi à 11h 45 et est redescendu directement au Camp 2. » Un grand moment pour l’histoire de l’alpinisme de notre pays avec cette première ascension belge du 8ème sommet de notre planète. Ce difficile sommet qu’il tentait pour la deuxième fois est une étape importante dans l’approche de la haute altitude que Jean Luc côtoie depuis 1993 avec maintenant à son actif 3 sommets de plus de 8000 mètres.

LUNDI 3 OCTOBRE
Après une rude montée, bien chargé, on est arrivé au camp 4 à 7450. Le sommet est là-bas 700 mètre plus haut. En principe la météo est ok pour demain et si la nuit ce passe bien demain pourrait être un grand jour !!

DIMANCHE 2 OCTOBRE
Repos au camp 3 le vent a soufflé toute la nuit et le matin nous espérons qu’il se calme pour monter au camp 4 demain. Il faut refaire la trace avec les autres.

SAMEDI 1 OCTOBRE
Montée jusqu’au camp 3 avec Ludo, Fabrice, André et deux sherpas Phu Dorchi et Passang. Il y a beaucoup de neige et de vent. Repos demain, avant de monter au Camp ou il faut faire la trace.

VENDREDI 30 SEPTEMBRE
Cette fois nous partons. Jean-Luc et Laurent sont partis vers 8hoo, ce matin. Le reste de l’expédition part à 13h00 pour le c1. Demain le groupe 1 (Ludo, Jean-Luc, André, Eric) montera directement au c3 pour tenter le sommet le lundi 3 octobre. Le groupe 2 (Fabrice, Alain, Luc, Philippe) montera au c2 demain pour tenter le sommet le mardi 4 octobre. Chaque groupe étant accompagné de deux sherpas d’altitude. La cordée autonome (Laurent-Stéphane) suivra le groupe 1.
En notre absence au Camp de Base je vous laisse méditer cette phrase du grand écrivain autrichien Stephen Zweig : « finalement on n’est fasciné que par ce qui est inaccessible ».

JEUDI 29 SEPTEMBRE
La montagne se remet en conditions et nous aussi, départ demain pour le camp 1 ouahhh, on va pouvoir à nouveau se dégourdir les jambes !!

MERCREDI 28 SEPTEMBRE
Après le chaos météo de ces derniers jours, retour a un temps meilleur avec une fenêtre de beau…on envisage de remonter en altitude ce vendredi
Cette fois ça y est ! Le soleil est là ! Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, l’observation aux jumelles nous a permis de constater qu’il a peu neigé au-dessus du c2 et que la trace est faite jusqu’au c2. La prévision météo prévoit du beau temps sec durant une semaine environ. Du coup tout le monde se prépare à partir au cb, pour un jour de sommet compris entre le 3 et le 5 octobre. En ce qui concerne notre expédition la cordée autonome « Laurent » (qui espère être le premier québécois à atteindre le sommet du Manaslu)-Stéphane partira demain. Les autres alpinistes partiront le vendredi 30 et se sépareront en deux groupes après le c2.

MARDI 27 SEPTEMBRE
On attend toujours l’arrivée du beau temps annoncé…l’espoir fait vivre !

LUNDI 26 SEPTEMBRE
Dernier jour de mauvais temps avant l’amélioration prévue qui devrait être durable ? on espère, on échafaude des plans d’ascension, on est en « stand by »

DIMANCHE 25 SEPTEMBRE
Tombent la neige et la pluie… on attendle retour du beau temps pour mardi, il y beaucoup de neige en altitude.

SAMEDI 24 SEPTEMBRE
Le Camp de Base a recouvert son manteau blanc !!On attend la suite

VENDREDI 23 SEPTEMBRE
Le départ pour le sommet se précise
Au petit déjeuner Ludo définit la stratégie d’ascension. Un premier groupe de grimpeurs (Jean-Luc, André, Eric) partira le 25 septembre pour tenter le sommet le 29. Un deuxième groupe (Alain, Philippe, Luc) partira le 26 septembre pour tenter le sommet le 30. Chaque groupe sera accompagné d’un guide et de deux sherpas d’altitude. D’après les prévisions météo, qui se confirment depuis trois jours, le beau temps s’installe pour une semaine à partir du 26 septembre. Par ailleurs il faut souligner que sur les 5 dernières années les plus gros pourcentages de réussite du sommet se situent entre le 28 septembre et le 3 octobre.
Démonstration de l’utilisation des bouteilles d’oxygène. Chacun sur les conseils de Ludo et de Fabrice peut essayer le masque et respirer l’oxygène provenant d’une bouteille de 3,5 kg pour une contenance de 1200 litres. Ceux qui utiliseront l’oxygène le feront à partir de 7400 mètres sur un débit de 1 litre par minute, ce qui représente une autonomie de 15 heures. Seul Alain a exprimé clairement le choix de son utilisation. Pour sa première expérience à 8000 mètres, il justifie ce choix pour des raisons de sécurité qui priment, selon lui, sur les considérations sportives.
Le reste de la matinée chacun s’occupe. Le tarot à cinq refait son apparition. D’autres lisent. André et Alain partent en ballade jusqu’au pied du glacier pour récupérer des affaires
L’après midi se déroule, lente et monotone, sous une pluie fine. Des musiques orientales bercent la grande tente mess, où chacun somnole. Des moments d’attente et d’inaction qui s'avèrent au final très bénéfiques.

JEUDI 22 SEPTEMBRE
Journée de repos au Camp de Base pour reprendre des forces pendant quelques jours en mangeant bien pendant quelques jours avec l’espoir de faire une tentative pour le sommet la semaine prochaine si la météo est avec nous.

MERCREDI 21 SEPTEMBRE
Après ces journées passées en altitude passé entre 6400 et 6800m, retour au Camp de Base sous un jour de neige, brouillard et pluie abondante.
MARDI 20 SEPTEMBRE
Nous somme au camp III pour y dormir et s’acclimater et redescendre ensuite au camp de base après 8 jours passés en altitude.

LUNDI 19 SEPTEMBRE
Gros travail d’équipe pour installer le camp III vers 6800m au col Nord. Retour ay camp II pour la nuit. Demain on prévoit la montée au camp III pour y dormir si ma météo le permet.

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE
Une journée de repos au camp II avec un coucher de soleil splendide au dessus des nuages, demain on monte au camp III à 6800

SAMEDI 17 SEPTEMBRE
Avec Laurent un copain canadien, montée en 3 heures au camp II pour y passer la nuit.

VENDREDI 16 SEPTEMBRE
Jour de repos au camp I. Si la météo le permet, demain on monte au camp II

JEUDI 15 SEPTEMBRE
Montée avec Ludo, Fabrice et Pemba Sherpa jusqu’au camp II vers 6400m pour installer une tente et déposer du matériel. Le parcours est très chaotique entre des séracs gigantesques et puis retour au camp I dans la fournaise pour passer une deuxième nuit.

MARDI 13 SEPTEMBRE
Jour de repos au CB et préparatifs du sac pour monter en altitude pour quelques jours aux camps I et II et peut être une pointe au camp III pour l’acclimatation. Ici nous sommes au cœur d’une logistique assez impressionnante puisque ce n’est pas moins de 85 porteurs qui ont acheminé près de 2,5 tonnes de nourriture, matériel, kérosène (250 litres, combustible pour la cuisine et pour le groupe électrogène) pour notre seule expédition. Nous sommes aussi au cœur d’un véritable petit village où plus de cent tentes (dont au moins la moitié pour l'expédition de Russel Brice) accueillent une quinzaine expéditions.

LUNDI 12 SEPTEMBRE
Cérémonie de la Puja, les Sherpas demandent la protection des dieux pour notre expédition.

DIMANCHE 11 SEPTEMBRE
Montée en 4h au camp 1 à 5700m au dessus des nuages et de la grisaille qui enveloppe le Camp de Base. Retour a celui en 1h30.

SAMEDI 10 SEPTEMBRE 2011
Nous sommes arrivés hier au Base Camp à 4840m. Il a plu toute la nuit et avec le froid la pluie s’est transformé en neige. C’est la fin de mousson et on espère que le beau temps va faire son apparition. Demain il est prévu un portage aller retour pour équiper le camp I, les choses sérieuses commencent.

JEUDI 8 SEPTEMBRE 2011
Vue sur le Larkya Peak et la voie d’ascension du Manaslu qui nous attend. Demain on descend à Sama et puis on monte vers le camp de base.

MERCREDI 7 SEPTEMBRE 2011
Gros effort aujourd’hui, 6h à partir de Bimtan pour traverser le Larkya Pass un col a 5.100m, et replonger vers Darhamsala a 4450m dans la vallée qui donne accès au Manaslu.

MARDI 6 SEPTEMBRE 2011
2me jour d’acclimatation vers 4000m autour de Bimtang. Montée au lac Ponker parmi les asters et les edelweiss, la vue est grandiose sur les sommets enneigés. Le Manaslu bien sûr, le Nemjung, le Cheo Himal, le Phungi, le Dakura Peak….Demain, si le tout va bien, nous traversons le Larkya Pass à 5200m pour redescendre de l’autre côté jusque Daramsala a 4400m pour deux nuits. Le Manaslu ce rapproche !

LUNDI 5 SEPTEMBRE 2011
Ce matin, vue splendide sur le Manaslu et sa face nord-ouest, le Nemjung.
Montée depuis Bimtang en direction du col jusque 4500m puis retour à Bimtang pour y passer une seconde nuit.

SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2011
Nous avons quitté le circuit des Annapurna à Darapani, pour remonter la rivière Dudh Kola jusque Tilje 2300m.
Demain nous partons en direction de Bimtang 3600m.

VENDREDI 2 SEPTEMBRE 2011
2 jours de trek splendide dans les rizières, une chaleur humide et des chemins détrempés par la mousson, envahi par de nombreuses sangsues. Arrivée à Chamje à 1400m d’altitude.

JEUDI 1 SEPTEMBRE 2011
Hello, 8 heures de jeep, sous de la grosse chaleur, remontée de la rivière Marsyandi par une piste ravinée par les pluies de la moussons, nuit en lodge à Ngadi, 950m !!
A bientôt JL

MERCREDI 31 AOUT 2011
Katmandou, pas facile d’échapper au bruit, a la pollution, aux odeurs en tout genre et à la chaleur lourde qui règne en ce moment en cette fin de mousson. Plus de 30 degrés, soleil le matin, une grosse pluie orageuse vient rafraichir l’atmosphère temporairement dans l’après-midi.
Ce matin, petite visite sur le site de Soyambunath, lieu de culte hindou et bouddhiste, ou il est bon de s’imprégner de l’atmosphère spirituelle. Ce site domine la capitale népalaise, toujours embrumée dans la pollution et est accessible par une longue rampe d'escaliers raides. Quelques collines, premiers contreforts de l'Himalaya, surgissent quand même.
Tout le groupe est rassemblé. Ludo, le chef d'expé, est allé rendre visite au ministère du tourisme pour obtenir le permis d'ascension. Les préparatifs se terminent. Demain, nous prenons, tôt en matinée, un minibus, qui nous conduira jusqu’à Besisahar, ville située à environ 250 k; à l'ouest de KTM, puis , toujours en véhicule , nous rejoindrons Syange, en fin de journée. De là, vendredi, nous entamerons la marche d'approche qui nous amènera après une semaine, au camp de base du Manaslu.

MARDI 30 AOUT 2011
Arrivée sans problèmes ce matin à Katmandou, via Doha. Ce soir La chaleur lourde se transforme en orages, c'est toujours la période de mousson. Avant d'atterrir ce matin, on a pu admirer les montagnes enneigées, le Dhaulagiri notamment et sa superbe face sud. Aujourd’hui, un peu de repos, préparatifs des bagages, une partie du groupe arrive demain.

Jean Luc Fohal s’est envolé ce Lundi 29 aout pour Katmandu pour un grand projet qui lui tient à cœur!! Le Manaslu.

Le Manaslu est sans doute le plus beau sommet de 8000m de l'Himalaya du Népal.

Au printemps 2009, j'ai eu la chance de l'admirer pour la première fois. Ce fut d'abord une magnifique marche d'approche d'une semaine, depuis le hameau de Arughat Bazar, qui me conduit , en remontant la vallée de la Buri Gandaki, jusqu'au camp de base, vers 4800 m. Le lever de soleil , depuis Sama, petit village niché au pied du Manaslu, fut un réel éblouissement. Plusieurs montées en altitude jusqu'au camp 2, vers 6400 m, m'ont permis ensuite de connaître un peu plus cette montagne impressionnante. Malheureusement, après plus de trois semaines passées dans cet univers glaciaire, le mauvais temps eut finalement raison de ma patience. Je quittais la montagne avec un certain goût d'inachevé. Le retour à la civilisation, en franchissant le col du Larkya pass, la rencontre avec les peuples locaux furent autant de moments inoubliables qui marqueront cette expédition et resteront gravés dans ma mémoire.

Le Manaslu reste un coup de cœur.
Du 29 août au 15 octobre, sur base des connaissances et de l'expérience acquises sur le terrain, je repartirai pour tenter d'atteindre la cime de cette fascinante montagne. En guise d'acclimatation, ce sera également l'occasion de refaire le tour du massif, dans l'autre sens cette fois-ci, de Besisahar à Arughat, en franchissant à nouveau le col du Larkya-pass. Tout simplement revivre de grandes émotions à travers une nouvelle et belle aventure.
Cette expédition, forte de 10 alpinistes,sera dirigée par Ludovic Challéat et son équipe www.expes.com, dont 6 sherpas.

Les info de l'expédition

Manaslu , katmandu