Aller au contenu principal

Pérou juin 2003

Soumis par Deramée Edouard le 25 June 2003

Un vol Bxl – Madrid - Lima et le lendemain Lima - Cusco déjà à 3200m. Nous y logerons dans une charmante pension de famille.

Peu à peu, Cusco nous livre ses richesses, ses places, ses rues animées. Les vestiges de l’ancienne capitale des Incas sont omniprésents et remarquables, et comment résister aux petits restaurants locaux et aux boutiques de vêtements? L’histoire coloniale du pays nous apparaît aussi à travers les innombrables édifices religieux et civils de l’époque espagnole. Le contact un peu laborieux est toujours empreint de gentillesse.

Les jours suivants les visites des sites Incas sont suivies de randonnées magnifiques.

Pisac, Chinchero, les Salinas sont autant de découvertes. Nous nous habituons à l’altitude, nous sommes régulièrement entre 3000 et 3500 m. Un «petit dénivelé» de 900 marches est vite oublié devant la beauté des paysages et l’arrêt aux marchés des villages.

Pour rejoindre Aguas Caliente et le Machu Picchu nous prenons le train à Ollantaytambo qui recèle d’étonnantes terrasses et un petit marché local haut en couleurs. Notre train partira avec 3 heures de retard! A Aguas Caliente la descente du train se fait dans le marché aux souvenirs. Cette ville en expansion s’accroche aux flancs de la montagne, ici, pas de voiture, toute les rues sont en forte pente et souvent en escalier, seul la Plazza des Armas est horizontale.
Le Machu Picchu cette cité des Incas, était probablement un centre des rituels, tout en splendeurs et mystères, et, restée inconnue des espagnols elle fut mis à jour en 1911

Les points forts de cette visite sont: les bains, le temple du soleil, le tombeau royal, un temple principal, la maison du grand prêtre et le principal sanctuaire l’Intihuatana, en quechua ‘le point d’amarrage du soleil’ utilisé par les astronomes Incas pour prédire les solstices.

Lors des transferts, les surprises ne manquent pas, soit le blocage par un cortège folklorique, soit montant à bord une vendeuse de mouton rôti , soit la prise en charge d’indigènes avec sacs de légumes, casseroles et poules vivantes ou encore d’énormes crucifix. L’équipe est homogène, le groupe est bien rodé.

La suite du programme c’est la cordillère Vilcanota. Nous faisons le transfert vers Tinki par une piste poussiéreuse, (3800m) village de départ du tour de l’Ausangate. Nous serons accompagnés par un cuisinier, 2 muletiers et notre guide, Jesus, fier de ses 12 ans.

Le trek est une progression près des 4000m à travers les vallées, les plateaux parfois arides vallées verdoyantes. Peu de monde sur ces chemins qui nous mènent vers les glaciers immenses de l’Ausangate. Passages de col à 4800m bivouacs à 4500m près de sources d’eau chaude se succèdent, ces paysages si différents nous charment tous. Les troupeaux de lamas et d’alpagas sont partout. Nous croisons un peloton de militaires qui veut absolument une photo de groupe. Les lacs de montagne et les glaciers grandioses sont notre quotidien. Le premier col à 5050m sera franchi le troisième jour, Jesus propose une variante à 5200 m, deux d’entre nous le suivent. Quel spectacle! La cordillère s’offre à nous à perte de vue, les glaciers sont grandioses, nous mettrons 2 heures pour rejoindre le groupe! Le jour suivant vers 14h nous arrivons à notre bivouac le plus élevé du trek, soit 5000m, toujours dans les alpages. Vers 15h Christophe et moi allons repérer les possibilités de sortie pour le lendemain, en montant vers une arête nous apercevons quatre vigognes.

Cinq courageux partent ce matin pour la montée vers le piton rocheux qui domine le camp.
Nous faisons aussi la montée sur l’Huayna Picchu qui permet de voir les neiges de la cordillère Vilcabamba et le Rio Urumbamba. Le lendemain nous partons vers la Putcumi, par un chemin forestier à travers la jungle, une montée de 300m, presque verticale sur des échelles, reprise du chemin en escalier et arrivée au sommet (+/-2300m) avec une vue sur l’ensemble de la cité. En fin d’après-midi nous irons nous baigner aux sources d’eaux chaudes

D’abord un passage dans les tourbières puis une montée vers l’arête qui nous mène à un gros rognon à contourner et atteindre la neige. Un col permet de dominer un superbe lac, nous progressons encore mais la corniche devient dangereuse nous sommes à 5400m. Il est temps de terminer le tour de l’Ausangate. Un deuxième col à 5200m nous attend, quelques uns, un peu essoufflés, profitent du cheval de «secours» pour le passage. Nous sommes rejoint en musique par une procession très colorée, un petit don est le bienvenu. Nous établirons le prochain bivouac près des bergeries et d’une source d’eau chaude.

Le retour vers Tinki est sans histoires, Christophe me montre quelques passages de bloc à 4300m, l’essoufflement calme vite mon ardeur. Arrivés au village nous partageons quelques bières avec nos guides, le cuisinier nous a préparé un agneau rôti, j’en salive encore.

Retour à Cusco, avec visite libre le matin, les églises, les marchés, les boutiques de vêtements, les facteurs d’instruments, le quartier San Blas sont autant de buts pour tout un chacun, sans oublier les petits cafés et les pâtisseries. Les repas pris dans les petits restaurants «locaux» sont excellents, généreusement servis et varient entre 5 et 10 soles, on trouve un menu à 3 soles (1sol=10fb=0.25€). La visite du musée Inca sera pour l’après-midi.

Notre périple continue, un nouveau transfert à travers l’altiplano nous mène à Puno et au lac Titicaca. Il fait 170 Km de long et 90 de large, il est réparti sur le Péru et la Bolivie. La visite des îles flottantes donne une idée du mode de vie des indiens Huro, mais cela ressemble à un tourisme facile et commercial. Hubert nous propose une visite inattendue celle du navire Yabari. Un vapeur commandé par l’armée Péruvienne en 1826 et transporté en pièces détachées par mer et par les chemins de montagne sur 300Km jusqu’au lac.

Un transfert ? Oui, vers Arequipa. Le centre ville et sa place envahie de pigeons nous offre beauté et quiétude. Le volcan Misti capte l’attention des chasseurs d’images.

Nous visitons entre autres le Museo Santuario Andinos où se trouve Juanita, cette jeune fille de haute noblesse sacrifiée au sommet du volcan Apu Ampato il y a 550 ans.

Ce soir nous quittons Arequipa et par une piste de la cordillère volcanique nous nous approchons du volcan Ubinas (5675m). L’ascension techniquement facile s’avère dure car le terrain volcanique est meuble. Le sommet nous offre un cratère énorme, le centre ressemble à une belle plage de sable fin, une faille reste insondable.

Le retour vers Lima annonce la fin de notre périple, nous logeons à l’Hôtel d’Espagne, nous visitons la ville, le musée de l’Inquisition et le Museo del Banco Central de Reserva.

Un bain de pied dans l’océan Atlantique et quelques achats plus tard, c’est à regret le temps du retour vers Bruxelles.

Merci à Christophe qui nous a fait profiter de son expérience et sa connaissance de l’Amérique Lat

Une découverte du Pérou et un trek autour de l’Ausangate sont au programme des 10 membres de la section qui s’envolent ce 10/06 pour Lima.

Verdon