Aller au contenu principal

MEILLEURS VŒUX POUR 2012 - Sikkim, voyage en terre méconnue …

Soumis par Thille Eric le lun, 02/01/2012 - 00:00

Certains diront que cela fait beaucoup de monde, c’est évident! Toutefois, quand on connaît ceux qui font partie du voyage, ce n’est pas vraiment un souci.
Etat de l’Union indienne depuis 1975, le Sikkim est ce morceau de terre d’un peu plus de 7000 km2 entouré à l’ouest par le Népal, à l’est par le Bhoutan et au nord par la Chine (Tibet). Ce petit territoire garde en son écrin le 3ème sommet du monde, le Kangchenjunga (8586 m). Notre voyage nous a conduits à sa rencontre.

La diversité du relief est impressionnante. Nous passons de la plaine chaude et humide, à la végétation luxuriante de la forêt tropicale, pour aboutir aux paysages grandioses de l’Himalaya. A ce titre, le voyage est déjà intéressant. Le tout récent séisme de septembre et les pluies de l’habituelle mousson ont également laissé quelques traces qui rendent certains passages plus délicats. De nombreux glissements de terrain et des routes fortement endommagées ralentissent parfois notre progression. Il faut 8 heures de voiture pour parcourir les 125 kilomètres qui séparent Gangtok, la capitale du Sikkim et Uttarey, lieu de départ de notre trek. Les premiers jours nous mènent sur les crêtes du Singalila, frontière entre le Népal et le Sikkim. La vue est malheureusement fort limitée par la présence d’une brume épaisse et tenace. Seules les matinées nous offrent un spectacle grandiose. De certains campements, nous pouvons apercevoir le Makalu, le Kangchenjunga, le Kabru, le Pandim, …
Nous rencontrons peu d’habitants sur notre chemin. Même les bergers sont rares. Il faudra attendre la fin du trek pour traverser quelques villages et avoir un contact avec la population.

Un matin avant l’aube, après un petit déjeuner frugal, nous partons enfin à la rencontre de notre objectif: le Gocha La, col situé « au pied » du Kangchenjunga. Le ciel est clair et le jour se lève progressivement. La montagne s’enflamme et nos yeux s’émerveillent. Nous hâtons le pas pour arriver au plus près, au plus vite, avant que les nuages ne viennent fermer les rideaux de ce spectacle grandiose. Nous sommes récompensés de nos efforts : c’est vraiment impressionnant de se trouver face à cette immensité verticale ! Les yeux encore éblouis, nous redescendons à notre campement. Une certaine plénitude se ressent.
Le lendemain matin, il neige. Le spectacle n’aura pas lieu. C’est jour de relâche pour le Kangch. Hier, nous avons eu de la chance !
Nous entrons dans la forêt de rhododendrons, la neige apporte une ambiance « conte de fées » aux grandes mains des rhodos et aux sapins couverts de lichens. Au cours de la descente, la pluie vient bientôt interrompre le spectacle, les troncs luisent dans la grisaille, bientôt nous prenons pied sur un chemin en bois. Le temps se remet, les brumes s’estompent, découvrant de profondes vallées, paysage magnifique. Au village de Tshoka, construit par les Tibétains, nous dormirons dans un lodge, le temps de laisser sécher les tentes.
Le lendemain, le soleil est à nouveau au rendez-vous dès le matin. Heureux et comblés, nos pas nous ramènent ensuite vers la vallée et la fin de notre aventure.

Aucun voyage n’est pareil et c’est bien cela qui nous pousse vers d’autres rencontres, d’autres cultures, d’autres aventures. Cette diversité est une richesse, sachons en profiter et surtout la préserver.
Le Kangchenjunga fut gravi pour la première fois le 25 mai 1955 par les britanniques Joe Brown et George Band. Ce dernier est décédé en août 2011 peu après Erhard Loretan, lui aussi conquérant victorieux des « 5 trésors de la grande neige ».

Eric Thille
Pour ceux qui sont intéressés par un voyage en Inde (trekking ou autre), nous vous conseillons vivement de prendre contact avec Sonam Dawa :
Adventure Travel Markt - www.trekkingladakhzanskar.com - sdawa11@gmail.com
Son organisation est irréprochable et il mérite grandement notre soutien.

16 trekkeurs, 2 guides, 6 cuistots, 5 porteurs, 7 “dzo-men”, 2 chevaux et 30 dzos … et l’aventure commence!

Sikkim, Kangchenjunga, Uttarey