Aller au contenu principal

Un dimanche sur les cascades de glace belges

Soumis par Fontaine Christian le jeu, 02/02/2012 - 00:00

C’est par courriel, vendredi 3 février, que Christian envoie une invitation à aller « faire » de la cascade de glace dans notre pays. Il se souvenait d’un film, présenté lors d’une des célèbres soirées culturelles du CAB Brabant, où notre Pico national et ses copains s’amusaient sur une cascade de glace éphémère dans la carrière de Tailfer à Lustin dans les années 70.
Ils y étaient entrés en « stoemelings » à leurs risques et périls.
Ayant déjà visité la cascade de la carrière de Chanxhe, l’année dernière (malheureusement le redoux l’avait rendu impraticable), je suggère à Christian d’aller voir sur l’excellent site de Jean-Claude Vittoz et j’envoie un mail à Jean-Claude pour savoir si la cascade est en condition.
Celui-ci nous répond que ce n’était pas top vendredi, qu’il n’avait pas assez plu ces derniers temps. Le gel : ok mais sans eau, pas de glace pour le pastis.
Je convaincs tout de même Christian et Paul d’y aller avec le matos, ne fusse que pour la voir et savoir où elle se situe.
C’est donc ce dimanche matin, 5 février, que nous partons direction Liège puis Sprimont/Chanxhe.
Au bout d’une bonne heure de route, nous arrivons sur une petite route enneigée qui monte vers la carrière. Arrivé à l’entrée de la carrière ce ne sont que des « ouhaa, super, génial, on a bien fait de venir, chouette, yessss » qui sortent de nos bouches, les yeux ébahis devant les 30 à 40 mètres de haut de la falaise. Il y avait déjà un groupe de Liégeois qui tâtaient la glace de la plus grande des coulées du moment.
Nous les rejoignons et leur demandons si c’est bon, si la glace est en condition. Ils nous répondent que c’est le pied et qu’elle est bonne.
Nous faisons le tour du site et jetons notre choix sur une belle dalle bien glacée.
Nous retournons à la voiture pour nous équiper et rejoignons une autre partie de la carrière sur les conseils du groupe présent.
Une superbe chute d’eau était entourée de plusieurs spots d’une quinzaine de mètre de haut, plus vertical que notre choix. Christian monte par un chemin afin d’équiper une corde pour la moulinette juste au-dessus d’une chute de glace.
Nous y allons chacun son tour, de quoi s’échauffer. Les sensations reviennent.
Ensuite nous retournons vers la plus grande partie de la carrière et suivons un chemin pour équiper la dalle que nous avions décidé de grimper.
Là, Christian se dévoue à nouveau pour descendre en rappel jusqu’à l’arbre qui servira de relais pour la moulinette, puis toujours en rappel, il nous rejoint au pied de notre projet.
Banzaï, j’y vais et super, les crampons accrochent, les piolets plantent, la glace éclate dans tous les sens, une bonne vingtaine de mètres de bonheur.
Ensuite, Paul et Christian s’y lancent, quelle joie de faire cela à 120 km de Bruxelles.
Mais il faut en profiter car le soleil commence à venir caresser les cigares de glace à côté de nous, hop, on remet cela en zigzaguant pour que le plaisir dure plus longtemps.
Mais toutes bonnes choses ont une fin, nous quittons le site en espérant que l’on puisse revenir encore cette année et allons boire une bonne bière.

Merci à Jean-Claude et à Rebecca Guiot pour ses photos.
Jacques Volckaert, Christian Fontaine et Paul Metcalfe.

Eh oui, vous avez bien lu le titre, ce n’est pas une blague.