Aller au contenu principal

Rassemblement au Val Massimo…Une idée de Daniela

Soumis par Membre Cabbrabant le mer, 24/07/2013 - 00:00

A départ de Milan on se dirige vers Sondrio, une vallée bien encaissée se présente plein nord , quelques villages plus loin on trouve Val Masino et le Val di Mello. Le chemin direct qui peut mener au Piz Badile, au Monte Disgrazia voire à la Bernina. Le Val di Mello est une vallée latérale et bucolique bien connue des grimpeurs, chaque année s'y déroule le Melloblocco.

L’endroit est aussi historique les Cassin et Gervasutti y ont réalisé la première ascension de la Punta
Allievi par le spigolo sud.

Dans un premier temps nous nous essayons sur le Sasso Remenno un bloc gigantesque.
Le plus grand des blocs, soit environ 50m de haut environ 50 voies sur toutes les faces dans toutes les directions, de toute difficultés.
Ensuite la recherche des départs de voies dans une végétation bien touffue. D'abord 3-4 lectures du topo avec l'aide d'Anne qui parle couramment l'italien, on finit par trouver de belles voies jusqu'à 10-12 longueurs.
Lors d'un arrêt au refuge Rasega le gardien bien sympathique nous indique les voies qu'il a lui-même équipées. Nous les tenterons le lendemain, pas vraiment du facile comme il le présentait.......
Mais à cette hauteur (± 1100m) c'est principalement de la dalle. Les grandes voies en altitude et les courses en montagne ne nous seront pas possibles, l’enneigement y étant trop important.

Je retiendrai quatre points de ces 2 semaines :
Un endroit aux possibilités de grimpe, rando et courses infinies
Un site d'escalade « pur granit ».
Un groupe de 10 grimpeurs bien motivés
Une lecture des topos « italiens » pas vraiment commode.

Nous avons aussi apprécié un jour de ballade et visite dans la vielle ville de Sondrio avec ses placettes ombragées, les glaciers (gelatti bien sûr), les impasses et les cours intérieures.

Le camping « Sasso Remenno » est bien situé pour les approvisionnements et l'accès aux vallées, fréquenté principalement par les grimpeurs de tous pays.

Des repas pris en commun, des projets tous les jours, le matos pour celui qui en a besoin, bref un rassemblement bien amical et un grand merci à Daniela et Sergio pour la découverte de ce coin d'Italie.

Ils sont venus : Daniela et Sergio, Johan, Anne, Véronique, Brunella, Claude, Vincenzo, Claire et Edouard

Edouard

Un peu tard ??
Cette année-ci, je me décide un peu tard pour mes vacances d’été. J’ai envie de montagnes mais pas vraiment d’escalade.
Edouard me propose quand même le rassemblement au Val Masino pour de l’escalade bah,...je me décide, ça me changera les idées et comme c’est un rassemblement, je pourrai faire des randonnées dans un coin que je ne connais pas pour me préparer pour le stage d’alpinisme en Autriche avec Thierry.
Dès mon arrivée, quand j’ai vu cet immense monolithe, le Sasso Remenno, ça m’a motivé. Excellent rocher et plein de voies de différents niveaux. Génial, quelle « plaine » de jeux!
Sur les deux semaines, le groupe se gonflait. D’abord Edouard, Claire et Claude (papy pour les intimes), puis je suis arrivée, ensuite Véronique et Johann, Anne, puis Vincenzo et enfin Danièla et Sergio.
Je me suis prise au jeu et j’ai grimpé tous les jours. Dans le Val di Bagni, la “coda di dinausaure” et la “Vietato vietare”, 2 voies de 6 longueurs. Je n’avais jamais fait ça auparavant.
Dans le Val di Mello, on a été à la “Palestra” où ce n’était que de l’adhérence. J’ai adoré...d’autres moins...
En face du camping, il y avait aussi de belles voies. Pour la première fois, je grimpais en tête en réversible avec Véronique dans la Viale di Stella. Je l’ai tellement bien assurée que j’ai oublié de penser à moi...
Pour la première fois aussi, j’ai fait une voie en terrain d’aventure dans le Val di Ferro. Un peu rapide et simple...n’est-ce pas Papy? Alors j’ai continué par le sentier jusqu’au bivouac à 2500m.
Encore une première pour moi, en face du camping,dans le Pesgunfi,l’ ”Arko Magico”, voie de 8 longueurs dont une en artificielle (A0). Je ne connaissais pas, c’était extra. Merci Edouard!
A côté de ça, on a fait des marches d’approche, des randonnées...Quelques fois, je mettais mon turbo pour me préparer physiquement pour le stage en Autriche.
Claude m’a impressionné par son endurance et sa rapidité en rando! Bravo, mais tu m’as fait peur plus d’une fois en courant ainsi dans les descentes.
Tous les jours, nous avions une vraie petite maman qui nous attendait, faisait les courses, préparait le repas. Merci à toi, Claire.
J’ai découvert et appris bien des choses grâce à Edouard et aux autres. Merci pour votre patience.”

Brunella

A départ de Milan on se dirige vers Sondrio, une vallée bien encaissée se présente plein nord , quelques villages plus loin on trouve Val Masino et le Val di Mello.