Aller au contenu principal

TENTATION

Soumis par Membre Cabbrabant le 15 March 2013

Un samedi soir sur la terre, (chanson de F. Cabrel) après avoir été au cinéma le Vendôme, je décide d’aller prendre un verre à mon bar fétiche qui s’appelle le Club (non pas Alpin sorry) situé rue Marché aux Charbon. Peu après, je me rends sur la Grand-Place sans but bien précis, histoire de prendre l’air, le nez en l’air. Et là, ne me demandez pas pourquoi, tout à coup l’envie de grimper un de ces magnifiques bâtiments me prend.
Je pratique souvent l’escalade urbaine. Je me décide pour l’ascension côté face nord. Objectif le toit du bâtiment. A peine les trois premiers mètres entamés, je ressens une vive douleur à l’arrière de la cuisse droite qui me fait tomber au sol. Là, je me retrouve face à un individu armé d’une matraque télescopique et je comprends que j’ai affaire à un policier qui n’a vraiment pas envie que je re-grimpe. Et il va me le faire doublement savoir. Il s’ensuit une bagarre perdue d’avance. Poubelle et carton contre matraque et menotte trop serrée dans le dos, et mise à plat ventre dans le panier à salade jusqu’au commissariat pour moi. Mise à disposition pour être déférée au parquet pour tentative de vol dans le musée du Roi. Là, je me défends comme une diablesse, blessée dans mon amour propre et sort mes arguments, que je fais partie du CAB « royal » et que je pratique couramment l’escalade urbaine. Ricanements de la part des policiers et policières qui ne veulent toujours pas me desserrer les menottes qui me font de plus en plus mal, cris de rage, de haine et de désespoir de ma part aussi. Je me dis qu’il faut que je sorte de ce mauvais pas et tant pis pour mon matricule qui est le *** je travaille à la police.
Et là, comme par magie, je rencontre un supérieur qui ordonne à ces « *** » de policiers de m’enlever les menottes et de me relâcher… Fin du cauchemar. Pas fière de moi.
Pascale Leroux
Une grimpeuse urbaine.

Morale de l’histoire : si vous voulez grimper dans les environs de la grand place de Bruxelles, il vaut mieux le faire en ayant un bon argument à placer !!!

Une nuit de tentation à l’assaut du musée du Roi situé sur la Grand-Place de Bruxelles.
Bien mal m’en a pris… Voici mon récit, pas très glorieux.