Aller au contenu principal

Népal… A la recherche du Far East

Soumis par Winderickx Didier le sam, 05/10/2013 - 00:00

a la recherche d’un hypothétique passage enneigé vers le Chulu Far East…un beau sommet de 6000m belvédère unique dominé par le massif des Annapurna et son lac Tilicho.
C’est bien souvent autour d’un verre que se prennent les grandes décisions ! L’hiver dernier, lors de la troisième mi-temps d’une soirée culturelle du CAB Brabant, Eric et Michelle me proposent de prendre part au voyage qu’ils organisent au Népal. Le Népal ! Je crois rêver ! La Mecque de tout randonneur qui se respecte !! Trop de bol !

Quelques briefings plus tard…, nous sommes 9 participants à embarquer pour Katmandou. Marianne a en effet dû renoncer au trek afin de soutenir Jean-Luc de retour du Nun avec de graves gelures.

Katmandou, ville grouillante et déroutante. La circulation donne le vertige, la pollution aussi. Nous visitons les principaux sites historiques ; le soir venu, nous nous offrons un repas de momos (spécialité locale à base de pâte farcie) dans un resto des ruelles de Katmandou. Excellent mais nos intestins s’en souviennent encore ! Pour ceux qui veulent l’adresse… !

Eric nous a concocté un itinéraire qui emprunte partiellement le tour classique des Annapurna pour s’en écarter à deux reprises, la première fois en direction du Tibet en suivant la vallée de Naar et Phu, la seconde en direction du lac Tilicho et, cerise sur le gâteau, l’ascension du Chulu Far East (6.059 m).

Notre sirdar nous annonce 6 à 7 heures de 4x4 jusqu’à Syang d’où nous continuerons à pied. Nous arriverons finalement dans la nuit après une douzaine d’heures de route et de piste, pleine de péripéties. Mais ceci n’affecte pas notre moral et après une courte nuit sous tente, nous entamons véritablement le trek.

Nous nous dirigeons vers la vallée de Naar et Phu et passons en quelques jours d’une altitude d’un millier de mètres à plus de 4.000m. Le temps est au beau fixe et les premiers sommets s’offrent à notre regard. Nous terminons notre incursion vers le Tibet par la visite du monastère bouddhiste qui domine le village de Phu du haut de ses 4.160m. Nous nous plongeons dans l’atmosphère très particulière que dégage cet ancien monastère et pouvons observer la ferveur avec laquelle nos sherpas s’y recueillent.

Nous quittons ensuite la vallée de Naar à la recherche du passage vers le camp de base du Chulu Far East dont l’ascension est au programme. Notre intention est de profiter de notre passage à proximité du col de Kang La, situé à 5.340m, pour rejoindre le camp de base du Chulu à 4.600m, comme le proposait l’agence népalaise dans son itinéraire.
Les sherpas nous mènent bien jusqu’à 5.300m mais les porteurs n’iront pas plus loin ! Après quelques palabres du sirdar prétendant que le passage est introuvable ou impraticable, nous devons nous résigner et renoncer au sommet. Nous réalisons qu’en fait, le sirdar n’a pas équipé ses porteurs pour nous suivre sur le glacier qui aurait dû nous mener au camp de base. Redescendre dans la vallée pour tenter le sommet par la voie normale nous prendrait 3 à 4 jours supplémentaires ; trop long pour notre planning.

Nous rejoignons alors Manang en franchissant le col de Kang La à 5.340m. Là-haut, s’étale sous nos yeux tout le massif des Annapurna et du Manaslu. Chemin faisant, Philippe Vandeveld fait une lourde chute sur une petite rivière gelée. Il continue néanmoins à marcher avec ce que nous présumons être une entorse et franchit courageusement le col. C’est finalement à dos de cheval qu’il achèvera la descente avant d’être évacué le lendemain par hélicoptère vers la clinique de Katmandou. Bilan : fracture du péroné. Pour lui, le trek s’achève malheureusement dans le plâtre. Philippe De Bruyn lui tient compagnie jusqu’au retour, ayant préféré renoncer à poursuivre le trek.

Nous poursuivons à sept et à Manang, nous rejoignons pour quelques kilomètres le circuit classique du tour des Annapurna. Nous nous en éloignons ensuite en direction du lac glaciaire du Tilicho. La montée est rude mais l’effort en vaut la chandelle. Notre campement est installé au bord du lac à près de 5.000m. Devant nous, les versants du Tilicho Peak culminent à plus de 7.000m. Nous pouvons même observer une impressionnante avalanche qui se termine en saupoudrant joliment notre campement d’une fine couche de neige. Spectacle inoubliable !

Le franchissement de deux cols de plus de 5.000m est encore nécessaire avant d’entamer la descente vers Jomsom. La pente Ouest du Mesokanto La est particulièrement raide. Les cordes fixes installées par les sherpas sont bien utiles !

Depuis Jomsom, nous poussons encore jusqu’à Kagbeni, aux portes du Mustang et ses paysages arides, région ouverte depuis peu au tourisme.

Dernière petite surprise, le petit avion qui doit nous transporter en une demi-heure de Jomsom à Pokhara n’arrivera jamais ! Trop de brouillard ou trop de vent… ou n’importe quelle autre bonne raison, nous n’aurons aucune explication. Nous nous coltinerons donc 11heures de 4x4 pour rejoindre Pokhara ; de quoi profiter amplement du paysage qui repasse progressivement de la caillasse à la végétation tropicale.
Le vol du retour nous permet de jeter un dernier regard admiratif à la chaîne de l’Himalaya.

Je voudrais tout particulièrement remercier Eric d’avoir organisé ce trek et également d’avoir assumé son rôle de « team leader » envers et contre tous les aléas qui ont pu se présenter. Plus personnellement, merci à Eric et Michelle de m’avoir permis d’y participer sans avoir pu tester mes capacités en haute altitude. Leur soutien m’a également été précieux lors des quintes de toux qui me clouaient littéralement sur place ! Un grand merci aussi à tous les participants qui m’ont permis de puiser dans leur réserve de pastilles pour la gorge !!!
Malgré la déception pour certains de ne pas avoir pu gravir le Chulu Far East, le trek fut une réussite. La bonne humeur et la bonne entente entre les participants ainsi que l’esprit de solidarité y ont grandement contribué.

Le trek s’est déroulé du 18 octobre au 11 novembre 2013.
Participants : Michelle et Eric Thille, Jean-Pierre Devaux, Paul Van Boeckel, Philippe Vandeveld, Philippe De Bruyn, Annick Rouserez, Michel Levèque et Didier Winderickx.

Didier

Sous la houlette de Michelle et Eric Tille un petit groupe de trekkeur du CABBRABANT parcourt la vallée sauvage de Naar et Phu

lac Tilico - Massif des Annapurna