Aller au contenu principal

Highline sur l'Atomnium

Soumis par CASTAGNE Florian le 17 August 2014

Je ne vais pas ici vous relater une aventure d'escalade quoique ... il fut bon d'avoir quelques notions de grimpe pour sortir la tête de la trappe menant à l’extérieur des boules.
Nous nous sommes installés du 11 au 17 août sur deux des trois boules techniques de l'Atomium à Bruxelles. Elles se situent à environ septante mètres de hauteur et seule la boule sommitale qui culmine à 102 mètres permettait d'observer de haut nos singeries.
Chaque jour nous prenions l'ascenseur le plus rapide d'Europe (en 1958) avec son flot de touristes venus du monde entier. A l’arrivée, il fallait redescendre une volée d'escalier dans un tube à l'allure de vaisseau spatial. Puis le passage d'une première trappe nous amenait à l'intérieur de la boule : une énorme sphère de 18 mètres de diamètre entièrement creuse. Pas un endroit plat pour poser les pieds et les sacs, juste une structure métallique à escalader pour pouvoir ouvrir la deuxième trappe et sentir le vent caresser nos visages.
Malgré une météo moyenne toute la semaine, chaque journée est bien remplie. Lundi, nous arrivons à huit heures pour l'installation. C'est déjà toute une logistique pour passer la slack d'une boule à l'autre sans s'emmêler dans les tubes en contrebas. Pour fixer le tout c'est facile, il y a de grands anneaux sur chaque boule. Nous sommes prêts en moins de trois heures, et attendons la vérification d'AIB Vinçotte pour commencer. Le vent se lève, comme pour nous lancer un signal, aller les gars, à vous maintenant! Le vide est omniprésent.
C'est la deuxième fois qu'une highline est installée sur l'Atomium. Il y a deux ans, l'initiative était venue de Nicolas Molron et Martin Boland, ils avaient installé la webcam et fait divers travaux sur place. L'Atomium les connaît bien et ils avaient contacté slack.fr et les skyliners, qui organisèrent le weekend à la mi-mai. Cette année, toujours avec Nico et Martin, c'est l'équipe de BeSlack qui planifie une semaine complète entre les boules. Un esprit moderne, ouvert à de nouvelles disciplines, l'Atomium nous a ouvert ses portes lors d'une semaine de forte affluence. Un bon coup de pub pour eux, une chance pour nous.
La presse à largement couvert l'événement. La télévision allemande est même venue nous filmer et nous avons eu droit à un direct sur La Première. Incroyable que la slack fasse tant parler d'elle, alors que quelques années auparavant, l'activité était encore fort discrète.
Lors de la première édition, Sean fut le seul belge à traverser entièrement cette ligne difficile et exposée. Cette fois, il était en trip dans le grand nord ; nous étions parés pour sauver l'honneur. Dès le lundi, Bram Boelens et moi parvenons à ne tomber qu'une fois d'une boule à l'autre, grrr… la réussite est proche. Que c'est plaisant de sentir les progrès effectués en deux ans. Il faut rester concentré et ne pas se laisser envahir par le côté « first ascent » qui rend un peu fébrile. Car marcher septante mètres sur cette sangle de deux centimètre et demi de large, ce n'est pas du gâteau :-) Finalement, nous y parviendrons mercredi! Vincent Verdoot nous rejoint peu après. Trois réussites belges le même jour, c'est merveilleux! Il faut préciser qu'il y a deux extraterrestres qui, dès le lundi, avaient déjà fait leur promenade de santé : le français Julien Millot, absent lors de la première édition pour cause de blessure, et l'espagnol Unaï Olaizola. Jeudi, un autre ami français,Thomas Flipo, parvenu aussi à trouver rapidement ses repères, traverse à son tour..
Au sol, les têtes se lèvent et l'engouement provoqué est génial. Nous posons presque tous les jours un stand au sol, afin que les passants puissent essayer la slack et se rendre compte de la difficulté de l'exercice. Chouette occasion de recevoir des supers retours.
Une semaine de folie pour nos têtes et nos corps. Une semaine de bonheur d'être là-haut et se sentir un peu à la maison sur ce monument emblématique. Une semaine de plaisir enfin, à être ensemble avec tous les amis qui la traverseront pour la troisième édition ;-)
Merci à l'Atomium, à Nicolas Molron et Martin Boland d'avoir eu l’idée de cette ligne, merci au Club Alpin, à Benoît Poisson, Vincent Verdoot, Bram Boelens, Olivier Furnémont, Martin, Sadibou, Fabrice, l'autre Nico, Daïchi, Alizée, Bérénice et bien sûr à Julien Millot et toute la team française de nous avoir permis d'essayer la première fois !
Florian Castagne

Photos de Fabrice Butaye puis la dernière de Michael Timmermans

Je ne vais pas ici vous relater une aventure d'escalade quoique ...