Aller au contenu principal

Quand le rêve s’accomplit

Il s’agissait d’une expédition dite « commerciale » avec tout ce que cela comporte d’inconnue en matière d’organisation, d’éthique et d’esprit d’équipe (certains – mais pas notre ami – ne regardant pas aux moyens en matière d’aide de sherpas personnels ou de recours à l’oxygène pour s’assurer le sommet à tout prix).

GASHERBRUM SUITE ET FIN D’UN REVE

Le doute s’installe avec une longue attente au camp de base, où il reste bloqué par le mauvais temps…. Le 21 juillet une petite fenêtre de beau temps s’ouvre enfin et toutes les équipes encore sur place se lancent dans l’aventure… Nous retrouvons Paul, Tunj , Sangay et un deuxième sherpa au camp 3, pour quelques heures de repos avant de tenter le sommet !... » Lambert

Gasherbrum II 8035m

je traversais pour la première fois le fleuve, en route vers le Ladakh. C’était alors notre destination finale après un parcours périlleux au départ de New Delhi, qui rivalise avec la Karakoram Highway en tant que plus haute – et difficilement accessible – route du monde.

S'abonner à Gasherbrum II