Aller au contenu principal

MAKALU 2015, le projet

Cinquième sommet du monde, c’est une montagne splendide, vigoureuse, discrète, à l’ombre de son prestigieux voisin, l’Everest.

En plus, les récits d’expédition relatant aussi bien l’exploration que la conquête de ce géant népalais sont les témoins d’un alpinisme pur et véritable, bien éloigné des convoitises et des excès ressentis sur certaines cimes.

Autour de la Montagne blanche

Notre choix se porte sur le tour du Daulaghiri, dont le côté plus « haute montagne » avec le passage de deux fameux cols de plus de 5.000 m (le French pass et le Dahmpus Pass) et la possibilité d’un sommet (le Thapa Peak) nous fait rêver.

Manaslu 2011

lors de laquelle des conditions météorologiques difficiles, particulièrement des chutes de neige abondantes et incessantes, me contraignirent à renoncer vers 6300 mètres, le Manaslu s’est montré cette fois-ci sous un visage plus hospitalier. Culminant à 8163 mètres d’altitude, la Montagne de l’Esprit, en transcrit tibétain, se mérite.

S'abonner à Nepal