Il fait beau ce dimanche à Yvoir, une chance en ce mois de juillet pourri.

Après 15 jours de vacances familiales, il me tarde de remonter sur les dalles, le souffleur n’aura pas à me suggérer les prises.